Les transporteurs évitent la congestion et frappent le port de Savannah

Le géant français du transport maritime CMA CGM a annoncé qu’il suspendrait les escales au port de Savannah sur la côte est des États-Unis en raison de graves embouteillages et de longs délais d’attente. L’annonce intervient un jour après que le paquebot allemand Hapag-Lloyd a annoncé qu’il supprimerait également l’appel Savanah de son service India America Express.

La suspension CMA CGM s’applique à son service AMERIGO reliant la Méditerranée occidentale à l’USEC. La société affirme que la suspension temporaire est due à la congestion avec des temps d’attente allant jusqu’à 8 à 10 jours.

Une nouvelle escale sera ajoutée au port de Charleston, en Caroline du Sud, qui recevra les cargaisons à destination de Savannah. Le premier navire impacté sera le MV CMA CGM La Traviata, sur le voyage 0MR9TW1MA, qui a une ETA à Algésiras le 31 octobre suivi de Charleston le 27 novembre. Les navires détournés feront escale au terminal Wando Welch (WWT) de Charleston le samedi, en miroir la fenêtre de couchette actuelle de Savannah.

Port de savane porte-conteneurs au mouillage
Une capture d’écran des données AIS de MarineTraffic.com montre l’embouteillage des porte-conteneurs au mouillage au large du port de Savannah. Prise le 28 septembre 2021. Avec l’aimable autorisation de MarineTraffic.com

La congestion au port de Savannah est devenue l’une des pires de la côte est des États-Unis avec plus de 30 navires au mouillage et des temps d’attente de plus de 7 jours à la mi-septembre. Dans une mise à jour des opérations à la fin du mois dernier, Maersk Line a déclaré que la situation à Savannah était devenue « de plus en plus difficile ».

Mardi, Hapag-Lloyd a annoncé des modifications à son service India America Express, reliant le sous-continent indien à la côte est de l’Amérique du Nord, ce qui inclura l’omission de son escale à Savannah de la semaine 42 à la semaine 47.

Pour aider à soulager une partie de la congestion, le Georgia Ports Authority Board a approuvé en septembre plus de 34 millions de dollars pour aider à accélérer l’ajout d’une capacité de 1,6 million d’EVP dont la mise en service est désormais prévue en décembre. Les fonds arrivent juste après le deuxième mois le plus chargé de l’histoire de la savane en août grâce au boom des importations alimenté par la pandémie.

Au nord, les ports de Caroline du Sud ont signalé un débit mensuel record en septembre dans les trois terminaux à conteneurs du port de Charleston, avec 205 008 EVP, ce qui représente une augmentation de 5 % en glissement annuel. SC Ports a ouvert en mars la première phase de son nouveau terminal Hugh K. Leatherman (HLT), ajoutant 700 000 EVP de capacité de débit annuelle et un poste d’amarrage supplémentaire sur le marché de la côte est. Cependant, un conflit de travail entre l’Association internationale des débardeurs et certains transporteurs de conteneurs a laissé le terminal en grande partie inutilisé, le site Web de SC Ports n’indiquant que trois arrivées de navires prévues d’ici la fin du mois.