Levage Golden Ray suspendu pour le nettoyage des déversements d’hydrocarbures

Les travaux pour soulever la dernière section du Golden Ray ont été suspendus alors que les intervenants continuent de nettoyer un déversement de pétrole qui a été signalé pour la première fois sur le site samedi.

Les autorités s’attendent à plusieurs jours supplémentaires d’opérations de nettoyage et les autorités sanitaires locales exhortent les baigneurs à être vigilants.

Une mise à jour de la réponse à l’incident a indiqué que les gestionnaires et le maître de la récupération ont interrompu les opérations de levage sur la section lundi matin après une nouvelle décharge.

Le premier déversement de pétrole s’est produit samedi lors d’opérations de délestage sur la section six, qui a été séparée de l’épave vendredi mais reste en place et toujours connectée au VB-10000.

Malgré les efforts d’atténuation à l’intérieur de la barrière de protection de l’environnement, une quantité non spécifiée de pétrole s’est échappée de la barrière et s’est depuis échouée sur les plages et les marais avoisinants. Environ 30 navires d’intervention équipés d’absorbants et de remorquage de Current Busters ont tenté de récupérer autant de pétrole que possible.

Des photos de lundi ont montré un déversement de pétrole frais regroupé dans un barrage de rétention autour de l’épave.

Un navire écrémeur de pétrole MARCO s’attache au barrage de rétention autour du reste de l’épave du Golden Ray afin d’éliminer le pétrole retenu à l’intérieur du barrage lundi. Photo d’intervention en cas d’incident dans le détroit de St. Simons

Depuis samedi, les opérations de riposte ont dû être interrompues presque quotidiennement en raison des intempéries.

Environ 70 membres du personnel répartis en plusieurs équipes de nettoyage des rivages ont travaillé à atténuer les rivages mazoutés le long de l’extrémité sud de l’île St. Simons depuis le rejet. Pendant ce temps, les équipes d’évaluation du rivage et de la faune continuent d’étudier les zones de marais et les plages dans l’ensemble du détroit de St. Simons pour détecter tout rivage ou impact sur la faune potentiellement touché.

La dernière mise à jour de l’intervention en cas d’incident de St. Simons Sound indique que les opérations de levage seront limitées à des conditions favorables à l’atténuation de tout déversement potentiel de pétrole. La section sera soulevée et arrimée sur une barge en cale sèche une fois qu’il sera possible de le faire en toute sécurité.

Les derniers déversements de pétrole surviennent après un incident similaire début juillet.

Le National Transportation Safety Board a ouvert la semaine dernière le dossier public pour son enquête en cours sur le chavirement du porte-véhicule en 2019. Le Golden Ray de 656 pieds avait un pilote et 23 membres d’équipage à bord lorsqu’il a chaviré soudainement au cours d’un virage alors qu’il a quitté le port de Brunswick le 8 septembre 2019 et s’est immobilisé sur un banc de sable. Tous les membres d’équipage et le pilote ont été secourus, dont quatre membres d’équipage coincés dans la salle des machines pendant plus d’une journée après le chavirement.

L’enlèvement de l’épave consiste à couper l’épave en huit sections pour l’enlèvement par barge. Une fois la section six terminée, il reste une coupe et deux sections.

Vous pourriez également aimer...