L’IFAN investit 1,2 million de dollars dans une navigation sûre et évolutive au Moyen-Orient

La Fondation internationale pour les aides à la navigation (IFAN) a annoncé un investissement de près de 1,2 million de dollars pour promouvoir une navigation sûre dans le golfe du Moyen-Orient, y compris une recapitalisation importante des sites du système de positionnement global différentiel (DGPS) qu’elle exploite dans la région. L’investissement permettra également la construction d’un nouveau bateau de travail pour aider à renforcer ses capacités en matière de maintenance des aides à la navigation (AtoN) dans le golfe du Moyen-Orient.

L’annonce, faite lors de la London International Shipping Week, souligne l’engagement de l’IFAN pour une navigation sûre dans cette importante voie navigable. L’investissement, mis en œuvre par l’intermédiaire de sa branche du Golfe, le Middle East Navigation Aids Service (MENAS), se traduira par la mise à niveau des quatre sites DGPS dans le Golfe, à commencer par Ras Al Khaymah pour éviter les redondances en cas de défaillance ou de s’arrêter pour maintenance.

Le site DGPS de Ras Al Khaymah sera déplacé à 5 km de l’emplacement précédent et à seulement quelques mètres du rivage. Il aura une portée de plus de 250 milles nautiques couvrant toute la partie sud du golfe Arabique et une partie du golfe d’Oman. La capacité DGPS augmentera la précision de positionnement pour moins de 1 mètre par rapport aux 10+ mètres promis par les systèmes GPS traditionnels.

Des unités doubles sur chaque site assureront également une couverture continue, même en cas de dysfonctionnement d’une unité, et elles peuvent être contrôlées à distance. Le temps moyen entre les pannes du système est supérieur à 50 000 heures avec une disponibilité de 99,95 % sur deux ans, conformément aux exigences de l’AISM.

Le workboat, en cours de construction aux Emirats Arabes Unis, devrait être opérationnel début octobre et aura une autonomie de plus de 40 milles nautiques, lui permettant d’atteindre les eaux du large du Golfe.

Opéré par MENAS, le bateau de travail aura un faible tirant d’eau lui permettant d’accéder aux zones côtières pour maintenir les balises lumineuses. Sa taille globale et la taille de la cabine permettront une fenêtre météo beaucoup plus large pour les opérations. Pouvant accueillir plus de travailleurs et de pièces de rechange, il s’agit d’un navire tout à fait plus économe en carburant que son prédécesseur.

Le nouveau navire est entièrement équipé d’un radar pour vérifier le signal Racons, d’un récepteur AIS pour surveiller les AtoN, ainsi que de la fonctionnalité AIS et d’autres aides à la navigation standard telles que les récepteurs DGPS.

Se félicitant de l’annonce, Peter Stanley, PDG de l’IFAN, a déclaré que l’investissement améliorerait considérablement la capacité de MENAS à entreprendre ses importants travaux de maintenance dans la région.

« L’investissement dans les sites DGPS est d’une importance cruciale si nous voulons moderniser des équipements vieillissants », a-t-il déclaré. « Et les capacités améliorées du nouveau bateau de travail renforceront notre maintenance des AtoN dans la région. Cela fait partie de notre stratégie globale de renouvellement de nos équipements et systèmes dans la région afin d’assurer la sécurité continue des aides à la navigation pour les navires utilisant cette importante voie commerciale.

MENAS, qui fait partie du groupe de la Fondation internationale pour les aides à la navigation (IFAN), fournit un service d’AtoN équipés d’un système de surveillance par satellite et de transpondeurs de système d’identification automatique (AIS) pour suivre l’emplacement et l’état de l’équipement AtoN, et en utilisant Données AIS, pour surveiller le trafic de passage et réaliser des évaluations des risques.

Le MENAS fournit également des informations et des conseils essentiels tels que l’émission d’avis aux navigateurs sur les dangers pour la navigation, la coordination des ajouts aux cartes de navigation pour le golfe et la diffusion d’avertissements de navigation toutes les quatre heures, ainsi qu’un bulletin météorologique toutes les 12 heures couvrant l’ensemble de la Golfe. Plus de 2 000 navires font appel à l’équipement et aux services MENAS chaque mois.

Vous pourriez également aimer...