L’Inde à la recherche de travailleurs disparus après que le cyclone a coulé une barge

Les efforts de recherche et de sauvetage se poursuivent pour les travailleurs portés disparus après que le cyclone Tauktae a frappé une barge au large de Mumbai, en Inde, lundi.

Barge Gal Constructor;  Source: Garde côtière indienne
Barge Gal Constructor; Source: Garde côtière indienne

Le cyclone Tauktae a frappé la mer d’Oman au large de Mumbai aux premières heures du 17 mai 2021, laissant une traînée de destruction. On dit qu’il s’agit du cyclone le plus puissant à avoir frappé l’Inde en plus de deux décennies.

Le géant pétrolier national indien ONGC a déclaré mardi que le cyclone avait touché la zone où se trouvent ses principales installations de production et ses plates-formes de forage.

Trois barges de construction travaillant pour ONGC et l’un de ses navires de forage ont été touchées, ce qui a entraîné une opération massive de recherche et de sauvetage pour les travailleurs qui se trouvaient sur les actifs lorsque le cyclone a frappé.

Les barges concernées sont Papaa-305, Support Station-3, Gal Constructor et le navire de forage Sagar Bhushan.

Selon les dernières informations disponibles, tous les navires dérivants, à l’exception du P-305, sont pris aux commandes et leurs équipages sont en sécurité. Le P-305 a chaviré et a coulé à 35 milles marins de Mumbai.

À la suite des opérations de sauvetage, la marine indienne a signalé que 188 survivants de la barge P-305 avaient jusqu’à présent été secourus.

Reuters a rapporté que la barge avait un équipage de 261 personnes à bord et que 22 personnes ont été tuées dans l’incident. Les efforts de recherche se poursuivent pour les 51 membres d’équipage disparus.

En outre, la Garde côtière indienne a signalé que tous les membres d’équipage de la barge Gal Constructor ont été secourus et sont en sécurité. La barge s’est échouée au nord de Mumbai.

Selon un communiqué du bureau indien de l’information de la presse, les efforts de recherche et de sauvetage sont également en cours au large du Gujarat pour trois navires, la station de soutien 3, le Great Ship Aditi et le navire de forage Sagar Bhushan, qui sont à 15-20 milles marins au sud-est Côte du Gujarat (Pipavav).

L’INS Talwar est arrivé dans la zone et a repris les fonctions de «coordonnateur sur place» pour la coordination de l’effort SAR. Le Western Naval Command, en coordination avec ONGC et DG Shipping, a détourné cinq remorqueurs pour porter assistance.

Le Great Ship Aditi et le Support Station 3 ont pu jeter l’ancre. Pendant ce temps, les OSV Samudra Sevak et SV Cheel sont liés à la manœuvre Sagar Bhushan, et la situation semble actuellement stable.

La mer continue d’être extrêmement agitée, ce qui pose un défi aux navires et aux aéronefs impliqués dans les opérations SAR.

Vous pourriez également aimer...