L’Irlande lance une consultation publique sur la politique d’interconnexion électrique

Le ministère irlandais de l’environnement, du climat et des communications (DECC) a lancé une consultation technique pour la politique d’interconnexion de l’électricité, publiée en 2018, afin de la mettre à jour pour refléter les évolutions qui ont eu lieu au fil des ans.

Publiée en juillet 2018, la déclaration de politique nationale sur l’interconnexion électrique met l’accent sur le soutien fort du gouvernement à l’augmentation de la capacité d’interconnexion électrique entre l’Irlande et les marchés voisins.

Le Plan d’action pour le climat 2021 (CAP21), publié en novembre de l’année dernière, exige que la déclaration politique soit mise à jour d’ici le quatrième trimestre de cette année afin de refléter les évolutions importantes qui ont eu lieu au cours des années précédentes.

Ces développements incluent une ambition climatique et énergétique accrue en Irlande et dans l’UE, l’objectif du gouvernement de fournir 5 GW de production éolienne offshore installée d’ici 2030, la décision du Royaume-Uni de quitter l’UE et la révision du règlement RTE-E de l’UE.

CAP21 s’appuie sur le programme 2020 du gouvernement irlandais, qui énonce un engagement à renforcer le cadre politique existant pour l’interconnexion électrique afin d’encourager une interconnexion plus poussée et de commencer à planifier une future interconnexion avec les pays voisins.

En plus d’articuler les positions politiques irlandaises, cette déclaration a apporté des éclaircissements aux investisseurs potentiels dans l’interconnexion et a aidé la Commission de régulation des services publics (CRU) à déterminer une approche réglementaire appropriée pour l’interconnexion électrique.

La consultation sollicite les commentaires des parties prenantes sur l’impact de l’augmentation de la capacité d’interconnexion sur l’atteinte de 80 % d’énergies renouvelables et de 5 GW d’énergies renouvelables offshore d’ici 2030, ainsi que sur les objectifs à plus long terme du gouvernement en matière d’énergie et de climat après 2030.

Elle sollicite également des avis sur le cadre législatif, réglementaire et politique approprié aux niveaux national et européen pour assurer une interconnexion accrue, y compris le développement d’interconnexions hybrides à double usage, combinant l’interconnexion point à point avec la production offshore.

La date de clôture des soumissions est 17h30 heure locale le 10 août.

MaresConnect, le développeur du projet d’interconnexion électrique de 750 MW entre l’Irlande et la Grande-Bretagne, a salué cette décision : « Une capacité d’interconnexion supplémentaire avec ses voisins permettra de relever les défis urgents de l’Irlande consistant à assurer la sécurité de l’approvisionnement en électricité et à éviter la réduction coûteuse de nouvelles ressources renouvelables, en particulier l’éolien terrestre et offshore. »

Pour rappel, en mars, le ministre irlandais de l’environnement, du climat et des communications, Eamon Ryan TD, a invité les candidatures du premier lot de projets éoliens offshore pour les autorisations de zone maritime (MAC), dont les premières devraient être délivrées au second semestre le cette année.

Inscrivez-vous à l’exposition et à la conférence sur l’énergie offshore :

Vous pourriez également aimer...