Longboat voit le début des opérations de forage sur son tout premier puits d’exploration

La société pétrolière et gazière norvégienne Vår Energi a commencé à forer le puits d’exploration Rødhette au large de la Norvège, le premier d’une série de sept puits auxquels Longboat Energy participera en tant que non-opérateur.

Longboat Energy, créé par l’ancienne équipe de direction de Faroe Petroleum, a conclu cette année un accord avec trois sociétés distinctes pour acquérir un programme de forage d’exploration au large de la Norvège structuré en trois transactions d’amodiation. Grâce à ces transactions, Longboat a eu accès à un programme d’exploration de sept puits en Norvège.

Dans une mise à jour mercredi, Longboat a déclaré que le forage du prospect Rødhette (Longboat 20%) avait commencé, en utilisant la plate-forme de forage semi-submersible Scarabeo 8 en eau profonde. Il s’agit d’un jeu jurassique éprouvé dans le bassin de Hammerfest avec un potentiel de monétisation précoce grâce à un lien de 30 km avec le champ de Goliat.

Le puits, exploité par Vår Energi, devrait prendre jusqu’à six semaines pour être foré avec un coût net de pré-portée estimé pour Longboat de 7 millions de dollars environ (1,5 million de dollars après impôts). On estime que le prospect Rødhette contient des ressources potentielles moyennes brutes de 41 Mbep avec un potentiel de hausse supplémentaire pour porter le total à 81 Mbep. Les chances de succès associées à cette perspective sont de 41 %, le principal risque étant lié au joint de faille et à l’épaisseur de la colonne d’huile.

Longboat attend trois autres puits bientôt

Longboat a déclaré que les trois puits supplémentaires à court terme devraient être forés en 2021. Il s’agit notamment du prospect Egypt Vulture, du prospect Mugnetind et du forage des prospects Ginny et Hermine à double cible.

Le forage du prospect Egypt Vulture (société à 15 %) devrait débuter vers la fin septembre à l’aide de la plate-forme de forage semi-submersible West Hercules, qui est sous contrat à long terme avec l’opérateur Equinor. Le puits Egyptien vautour cible des ressources potentielles moyennes brutes de 103 Mbep avec un potentiel de hausse supplémentaire pour porter le total à 208 Mbep sur une base brute. Les chances de succès associées à ce prospect sont de 25 %, le principal risque étant lié à la qualité et à l’épaisseur du réservoir.

Le forage du prospect Mugnetind (société à 20 %) devrait également commencer fin septembre à l’aide de la plate-forme de forage auto-élévatrice Maersk Integrator. On estime que le prospect Mugnetind, exploité par AkerBP, contient des ressources prospectives moyennes brutes de 24 Mbep avec un potentiel de hausse supplémentaire estimé à 47 Mbep sur une base brute. Les chances de succès associées au prospect Mugnetind sont de 51 %, les principaux risques étant la présence/la qualité du réservoir.

Le forage des prospects à double cible Ginny et Hermine (société 9 %) est désormais programmé pour débuter en décembre 2021, à l’aide de la plate-forme de forage semi-submersible West Hercules exploitée par Equinor. Ces prospects ont une ressource prospective moyenne brute cible combinée de 68 Mbep avec un potentiel de hausse supplémentaire estimé à 129 Mbep sur une base brute. Les chances de succès associées à ces perspectives sont respectivement de 27 % et de 22 %, le risque principal étant lié à l’étanchéité des défauts et au risque de phase.

Programme de forage de l’année prochaine

Longboat a également confirmé plus de détails sur son programme de forage d’exploration 2022, qui verra la société participer à trois puits supplémentaires.

La société a récemment été informée par Equinor, l’opérateur, que la plate-forme de forage semi-submersible DeepSea Stavanger avait été engagée pour forer les puits d’exploration de Kveikje (Longboat 10 pour cent) et Cambozola (Longboat 25 pour cent) au premier semestre 2022.

Kveikje est une zone d’injectite paléocène à faible risque située à proximité de l’infrastructure Fram offrant des opportunités de commercialisation rapide. Cambozola est un important puits d’ouverture de jeux situé à proximité de certains des plus grands champs du plateau continental norvégien.

De plus, suite à l’engagement de puits pris sur Copernicus (société à 10 %) fin août, l’acquisition d’une étude de site devrait être acquise prochainement, ce qui facilitera le forage d’un puits d’exploration en 2022 par l’opérateur PGNiG.

Marteau de Helge, directeur général de Longboat, a commenté : « Le programme d’exploration au cours des 18 prochains mois offre aux actionnaires une opportunité unique d’obtenir une exposition à un portefeuille de forage de sept puits ciblant un potentiel de ressources prospectives moyen net de 104 MMbep avec un potentiel de hausse supplémentaire de 220 MMbep qui offre le potentiel de créer une valeur liquidative de plus d’un milliard de dollars sur la base de transactions précédentes en mer du Nord norvégienne pour des actifs de développement ».

Longboat a également annoncé mercredi la nomination de Hilde Salthe au poste de directrice générale de la Norvège, qui rejoindra la société le 1er octobre 2021.

Salthe, géologue pétrolier de formation, a plus de 20 ans d’expérience dans l’industrie avec Shell, Statoil (Equinor), Talisman et Paladin. Salthe était un membre clé de l’équipe technique de Féroé de 2008 à 2019, date à laquelle l’entreprise a été rachetée par DNO. Plus récemment, Salthe était responsable du sous-sol de l’unité commerciale de la mer du Nord de DNO.

Vous pourriez également aimer...