Lundin veut sanctionner les découvertes en mer du Nord avant la fin de 2022

Après l’achèvement réussi des puits d’appréciation sur la découverte de Lille Prinsen, au nord du champ Edvard Grieg en mer du Nord, Lundin s’emploiera désormais à soumettre un plan de développement et d’exploitation (PDO) d’ici fin 2022.

Plate-forme Deepsea Stavanger - Lundin
Plate-forme Deepsea Stavanger; Source : Lundin

Lundin a conclu le forage du puits sauvage 16/1-34 S et du puits d’appréciation 16/1-34 A sur la découverte de pétrole et de gaz 16/1-29 S (Lille Prinsen).

Lundin a reçu un permis de forage des autorités norvégiennes pour le puits 16/1-34 A début juillet 2021.

Les deux puits ont confirmé une fourchette de ressources brutes combinées actualisées de 12 à 60 millions de barils d’équivalent pétrole (MMbep) et les découvertes sont en cours de maturation pour une éventuelle sanction du projet avant la fin de 2022, a annoncé jeudi la compagnie pétrolière.

Les puits de PL167 sur l’anticyclone d’Utsira, à 15 km au nord de la plateforme Edvard Grieg, visaient à vérifier le potentiel en hydrocarbures de la découverte Lille Prinsen, afin de faire progresser la découverte vers un potentiel de développement. Le puits 16/1-34 A cherchait à prouver les propriétés de réservoir et de production dans les sédiments carbonatés de la formation de Zechstein d’âge Permien et le puits 16/1-34 S visait une jambe de pétrole dans la formation de Heimdal d’âge Paléocène.

Selon Lundin, les résultats ont confirmé une fourchette de ressources brutes de 10 à 50 MMbep dans la découverte de Lille Prinsen, où un test de tige de forage a prouvé de très bonnes propriétés de réservoir, avec du pétrole de 33 API, testé à un débit limité par les installations de 3 580 barils de pétrole par jour. . Une autre découverte estimée à 2-10 MMbep a été faite dans la formation Heimdal, avec une colonne de pétrole de 7 m dans un ensemble de sable de 50 m d’épaisseur, avec une bonne qualité de réservoir.

Les puits ont été forés par la plate-forme de forage semi-submersible Deepsea Stavanger. Lundin Energy est l’opérateur de PL167 avec une participation directe de 40 pour cent et les partenaires sont Equinor Energy avec 30 pour cent, Spirit Energy Norway avec 20 pour cent et Aker BP avec une participation directe de 10 pour cent.

Lundin et ses partenaires vont maintenant faire avancer les études de développement afin de soumettre potentiellement un plan de développement et d’exploitation (PDO) d’ici fin 2022, pour répondre aux incitations fiscales temporaires mises en place par le gouvernement norvégien en juillet 2020.

Avec la découverte supplémentaire dans la formation Heimdal et la prospectivité accrue dans les zones de permis environnantes, il est possible d’ajouter des phases supplémentaires de développement à partir de nouvelles découvertes.

La plate-forme Deepsea Stavanger se dirigera maintenant vers la prospection d’exploration Merckx dans PL981, immédiatement au sud-ouest du champ Solveig également sur l’anticyclone d’Utsira.

Le puits 16/4-12 ciblera les grès du Paléocène et les carbonates du Permien, dont on estime qu’ils détiennent des ressources potentielles brutes non risquées de 152 Mbep. Lundin Energy est l’opérateur avec une participation directe de 60 % et Aker BP est le partenaire, avec une participation directe de 40 %.

Vous pourriez également aimer...