OOS rejoint LR, Worley Offshore Decommissioning

Le fournisseur néerlandais de services offshore OOS International a rejoint un consortium de déclassement offshore créé par Lloyd’s Register et Worley, dans le but de réduire les coûts du déclassement offshore.

«Le démantèlement, pour beaucoup, reste un fardeau de coûts incertain, potentiellement encore plus dans le climat actuel», explique Julie Copland, responsable du déclassement de LR. «Ce qui est certain, c'est que, grâce à notre expertise combinée, notre capacité unique à assumer la responsabilité d'exploitation et de service détenant un accès rapide aux actifs de transport lourd, notre consortium peut aider les opérateurs de la mer du Nord, du golfe du Mexique et de l'Asie-Pacifique à réduire le risque et le coût du déclassement tout en préservant leur réputation.

Le consortium a cité Wood Mackenzie qui a déclaré qu'environ 67 milliards de livres sterling (84 milliards de dollars) devraient être dépensés pour le déclassement dans le monde au cours de la prochaine décennie (Wood Mackenzie).

Environ 14 milliards de livres sterling d'engagements potentiels de déclassement au cours des cinq prochaines années sont attendus dans toute l'Europe du Nord-Ouest, a déclaré le consortium, citant Rystad (source: Rystad Energy ServiceCube), des coûts que l'industrie et le régulateur se sont engagés à réduire.

Le consortium bénéficiera de la flotte d'OOS International qui comprend des navires à double grue semi-submersibles stables et dynamiques, l'OOS Serooskerke et l'OOS Walcheren.

Chacun a une capacité d'hébergement de 750 POB et une capacité de levage de 4 400 tonnes dans des eaux jusqu'à 3 000 mètres de profondeur.

Qui plus est, OOS a récemment partagé une impression d'artistes montrant que les deux navires pourraient être utilisés pour soulever conjointement une charge de plus de 8 000 tonnes.

De plus, la TBB OOS Zeelandia est équipée de deux grues d'une capacité de levage impressionnante de 12 500 tonnes par grue.

«L'alignement de l'assurance, de la gestion de projet et de l'élimination et de l'élimination sûres et adaptées à l'objectif peut rendre le déclassement décourageant», explique Léon Overdulve, PDG d'OOS. «Nous fournissons déjà des services de déclassement clé en main. Maintenant, en tant que membres du consortium, nous pouvons fournir des économies d'échelle, réduire la duplication des efforts, adopter des approches de campagne et permettre une flexibilité des calendriers, réduisant encore l'incertitude des coûts et la portée pour les opérateurs. »

John Cox, responsable mondial du déclassement, Worley (Intecsea), déclare: «En tant que consortium, nous avons achevé des projets de déclassement offshore successifs, à l'échelle mondiale, du Moyen-Orient et de l'Asie-Pacifique à l'Amérique du Nord. Nous avons aidé les opérateurs et les régulateurs avec des plans et des directives de déclassement et de bouchage et d'abandon, des responsabilités en matière d'abandon et des évaluations des dépenses. Nous participons activement à un certain nombre de projets de mise à disposition de la totalité de la portée du travail. Les opérateurs voient la valeur de notre expertise combinée tout au long du cycle de vie du déclassement, car cela fonctionne. »