Petronas tombe à perte alors que les ventes de GNL chutent

Le géant malaisien de l'énergie Petronas a chuté à une perte au cours des six premiers mois de l'année.

La société a noté que les résultats reflétaient les incertitudes auxquelles était confrontée l'industrie pétrolière et gazière, car elles étaient encore aggravées par l'effet de la faiblesse de la demande causée par les verrouillages mondiaux et les restrictions de mouvement, la capacité excédentaire et les perspectives fragiles des prix du pétrole.

La transition énergétique accélérée, qui voit la poussée vers une économie plus sobre en carbone, devrait également avoir un impact supplémentaire sur la demande de ressources naturelles.

L'industrie est également confrontée à la révision à la baisse des perspectives de prix dans le contexte du paysage macroéconomique actuel conjuguée au rythme croissant de la transition énergétique. Cela a conduit à des dépréciations importantes constatées au cours de la période, a déclaré Petronas.

Les dépréciations ont nui aux bénéfices de Petronas pour la période sous revue, la société enregistrant une perte de 16,5 milliards de ringgit malais (3,97 milliards de dollars). Cela se compare à un bénéfice de 28,9 milliards de dollars (696 milliards de dollars) au premier semestre 2019.

Les prix du Brent ont continué de baisser au deuxième trimestre de 2020, le Brent daté s'établissant en moyenne à 29,20 $ / b par rapport à 68,83 $ / b au deuxième trimestre de 2019. Pour le premier semestre de cette année, la moyenne datée du Brent était de 39,73 $ US / b. contre 66,02 $ US / baril au cours de la période correspondante précédente.

Pour le premier semestre 2020, le groupe a enregistré un chiffre d'affaires de 93,6 milliards de ringgit malais (22,5 milliards de dollars), soit une baisse de 23% par rapport à 121,1 milliards de ringgit malais (29,2 milliards de dollars) à la période correspondante de l'année dernière.

Cela s'explique en grande partie par la baisse des prix moyens réalisés pour tous les produits et par la baisse du volume des ventes, principalement du gaz transformé et du GNL.

Baisse des ventes de GNL

Petronas a signalé une baisse des ventes de gaz naturel liquéfié au cours du premier semestre de l'année.

La société a déclaré que ses ventes de GNL avaient atteint 16,7 millions de tonnes pour les six premiers mois de l'année. C'est 3% de moins que les 17,2 millions de tonnes vendues au cours de la période correspondante en 2019.

Les volumes de production de GNL ont atteint 13,2 millions de tonnes, soit 7% de moins que les 14,2 millions de tonnes produites au premier semestre 2019.

La société a indiqué qu'au cours de la période sous revue, elle avait livré plus de 11315 cargaisons de GNL depuis son complexe de GNL à Bintulu.

Perspectives Petronas vise à intensifier ses efforts pour protéger ses revenus ainsi qu'une optimisation des coûts afin d'atténuer l'impact négatif sur sa rentabilité et sa liquidité. L'Office s'attend à ce que sa performance pour 2020 soit gravement affectée par le bas prix du pétrole et la faiblesse de la demande.

PFLNG Dua poursuit les travaux de mise en service

Gracieuseté de Petronas

La deuxième installation de GNL flottante de Petronas, PFLNG Dua, poursuit actuellement ses travaux de mise en service comme prévu.

L'unité est actuellement amarrée au champ de gaz Rotan à 140 km au large de Kota Kinabalu, Sabah.

Une fois prêt pour les opérations commerciales, PFLNG Dua sera en mesure de monétiser des gisements de gaz en eau profonde dans des profondeurs allant jusqu'à 1 500 mètres avec une capacité de production de 1,5 mtpa.

Vous pourriez également aimer...