Plate-forme en route vers l’Afrique du Sud pour bien démarrer l’exploration

La société d’exploration pétrolière et gazière Eco (Atlantic) Oil & Gas a révélé qu’une plate-forme semi-submersible appartenant à Island Drilling s’était dirigée vers l’Afrique du Sud pour entreprendre sa prochaine mission consistant à forer un puits d’exploration sur Bloc 2B, qui est prévu pour le mois prochain.

En mars 2022, Eco a passé un contrat avec Island Drilling Plate-forme Island Innovatorqui devait se mobiliser de Bergen, Norvège, dans la seconde quinzaine de juillet. Cette plate-forme a été louée pour le forage du Puits Gazania-1, qui est prévue pour le troisième trimestre 2022. Ce puits est situé dans le bloc 2B au large de l’Afrique du Sud. Le bloc couvre 3 062 kilomètres carrés au large de la côte ouest de l’Afrique du Sud, à 300 kilomètres au nord de Cape Town avec des profondeurs d’eau allant de 50 à 200 mètres.

Eco, par l’intermédiaire de sa filiale Azinam Afrique du Sud, exploite et détient une participation directe de 50 % dans le bloc tandis que ses partenaires de coentreprise sont Africa Energy Corp (27,5 % WI), Panoro Energy (12,5 % WI) et Crown Énergie (10 % WI).

Dans une mise à jour vendredi, Eco (Atlantic) Oil & Gas a informé que le Innovateur insulaire rig a été mobilisé le 12 août 2022 et est désormais sous contrat avec Eco et ses partenaires JV. La plate-forme devrait arriver et se diriger vers le puits Gazania-1 sur le bloc 2B, à 25 km au large du Cap Nord dans le bassin d’Orange, d’ici fin septembre 2022sous réserve des conditions météorologiques.

Le bassin d’Orange chevauche les eaux offshore de la Namibie et de l’Afrique du Sud, où des découvertes majeures sur le puits Graff-1, foré par Shell, et sur le puits Venus-1, foré par TotalEnergies, ont été récemment annoncées.

Selon Eco, le prospect Gazania-1 vise 300 millions de barils de pétrole léger Ressource et le puits prendra environ 25 jours à forer. Le puits sera foré dans 150 mètres d’eau à une profondeur d’environ 2 800 mètres pour cibler une section payante empilée en amont de la découverte AJ-1 et dans l’horizon pétrolier prouvé. Le puits devrait être à basse pression et à basse température d’après l’évaluation de tous les puits régionaux.

La société a expliqué que les partenaires de la JV prévoyaient de sceller et de boucher le puits après le test, sans laisser d’équipement au fond de la mer. De plus, l’option de forer un puits dévié – sous réserve d’une découverte dans la cible principale – a été approuvée.

Colin Kinleycofondateur et chef de l’exploitation d’Eco Atlantic, a déclaré : « Nous sommes ravis de démarrer notre campagne de forage sur le bloc 2B dans le bassin d’Orange au large de l’Afrique du Sud. Un résultat réussi au puits Gazania-1 a le potentiel d’être transformationnel pour Eco et nos partenaires JV.

La plate-forme Island Innovator, construite en 2012, est une unité semi-submersible de forage, d’intervention et de complétion de puits de 6e génération de conception améliorée GM4000 WI.

Traiter avec NAMCOR en Namibie

Entre-temps, Eco a confirmé avoir signé accords d’exploitation en commun (JOA) avec le NAMCOR de Namibie concernant quatre intérêts de licence pétrolière offshore (PEL) exploités en Namibie : 97 (Cooper), 98 (Sharon), 99 (Guy) et 100 (Tamar).

Source : Pétrole et gaz écologiques (Atlantique)
Source : Pétrole et gaz écologiques (Atlantique)

« Nous sommes également ravis d’avoir signé des JOA avec NAMCOR concernant les PEL que nous exploitons au large de la Namibie. Avec tous les succès opérationnels récents que nous avons vus récemment en Namibie, nous sommes ravis d’être l’un des plus grands détenteurs de licences offshore de la région et nous sommes impatients de travailler avec NAMCOR pour générer de la valeur au profit de tous », a ajouté Kinley.

S’abonner

Newsletter quotidienne de l’énergie offshore