Prysmian ajoute la couche de câbles Barbarossa I à sa flotte.

La société italienne de câbles sous-marins Prysmian Group a annoncé jeudi avoir ajouté un nouveau navire – Barbarossa I – à sa flotte.

« Après les débuts de l’ultramoderne 170 mètres Leonardo da Vinci [vessel] en août 2021, la flotte de Prysmian Group semblerait complète.

Mais avec l’ajout de Barbarossa I, Prysmian Group devient la première entreprise du secteur à pouvoir fournir la gamme complète de solutions de pose de câbles sous-marins, des eaux côtières les moins profondes d’Europe du Nord aux profondeurs les plus profondes de la mer Méditerranée. De plus, il peut exécuter des projets en eaux peu profondes sans recourir à un sous-traitant », a déclaré Prysmian Group.

Valerio Acquaotta, Le responsable de l’installation pour les opérations marines chez Prysmian Powerlink a déclaré : « Nous fournissons à nos clients le package complet en interne » « Nous avons acquis Barbarossa I pour compléter notre portefeuille d’équipements, afin que nous puissions mener à bien une série d’activités spécifiques à zones avec ces conditions peu profondes.

Le voyage inaugural de Barbarossa I pour Prysmian Group a été dans les vasières de la côte nord de l’Allemagne, où Prysmian Group installe environ 130 kilomètres de câbles terrestres et sous-marins pour le projet de connexion au réseau offshore DolWin5 commandé par l’opérateur de réseau de transport TenneT.

Les connexions clés en main relieront la plate-forme de conversion offshore DolWin epsilon, située à environ 100 km au large des côtes allemandes en mer du Nord, à la station de conversion continentale d’Emden/Ost, dans le but de transmettre l’énergie renouvelable générée dans le réseau allemand.

IMR travaille dans le secteur éolien offshore français

©Prysmian Mercredi, Prysmian Group a annoncé avoir remporté un contrat avec le gestionnaire du réseau de transport français Réseau de transport d’électricité (RTE) pour fournir des services d’inspection, de maintenance et de réparation des liaisons de câbles électriques d’exportation sous-marins reliant les trois parcs éoliens offshore près de la côte française de Normandie qui seront reliés au continent à l’aide de câbles Prysmian.

Les parcs éoliens de Saint-Nazaire, Fécamp et Calvados comptent parmi les plus grands parcs éoliens commerciaux jamais construits en France, et leur fonctionnement harmonieux est essentiel pour atteindre les objectifs de transition énergétique de la France, a déclaré Prysmian.

Les services de maintenance fournis par Prysmian réduiront la durée d’une éventuelle interruption de l’approvisionnement résultant d’une panne de courant des parcs éoliens, assurant ainsi un flux continu d’énergie renouvelable aux foyers et aux entreprises français, a déclaré Prysmian.

L’accord durera 15 ans et entrera en vigueur immédiatement à la liaison déjà réalisée de Saint-Nazaire. Il sera ensuite étendu aux deux autres liaisons dès leur mise en service.

Le contrat couvrira les trois CVC (Courant alternatif haute tension) Câbles sous-marins tripolaires 220 kV avec XLPE isolation et blindage monofilaire du Fécamp (2x18km au large), Calvados (2x16km au large) et Saint-Nazaire (2x34km au large) parcs éoliens.

« Ce contrat à long terme consolidera la relation de Prysmian avec RTE et confirme son engagement à accompagner ses principaux clients tout au long de la vie des systèmes câblés », a déclaré Detlev Waimann, Directeur commercial de Prysmian Power Link, Groupe Prysmien. « Nous sommes fiers de contribuer au développement d’une infrastructure d’une telle importance stratégique.