Prysmian va travailler sur des projets éoliens offshore français

Le groupe Prysmian, dont le siège social est en Italie, a remporté un contrat auprès de Réseau de Transport d’Électricité (RTE) pour fournir des services de gestion des actifs du réseau électrique pour les parcs éoliens de Saint-Nazaire, Fécamp et Calvados au large de la France.

Dans le cadre du contrat, Prysmian Group fournira des services d’inspection, de maintenance et de réparation pour les liaisons de câbles d’exportation sous-marins reliant les trois parcs éoliens offshore près de la côte française de Normandie qui seront reliés au continent à l’aide de câbles Prysmian.

Le contrat portera sur les trois câbles sous-marins tripolaires Haute Tension Courant Alternatif (HVAC) 220 kV avec isolation XLPE et blindage monofilaire de Fécamp (2×18 kilomètres offshore), du Calvados (2×16 kilomètres offshore) et de Saint -Parcs éoliens de Nazaire (2×34 kilomètres en mer).

L’accord, d’une durée de 15 ans, entre en vigueur immédiatement sur la liaison déjà réalisée de Saint-Nazaire, qui sera ensuite étendue aux deux autres liaisons dès qu’elles seront pleinement opérationnelles.

Également connu sous le nom de Parc éolien en mer du Banc de Guérande, le parc éolien offshore de Saint-Nazaire comprend des turbines GE Haliade 150-6 MW qui ont été transportées et installées depuis la plate-forme logistique de GE au port de Nantes Saint-Nazaire.

Le parc éolien offshore de 480 MW est détenu et développé par Eolien Maritime France (EMF), un consortium composé d’EDF Renouvelables, d’Enbridge et de l’Office d’investissement du régime de pensions du Canada (CPP Investments).

Le parc éolien offshore de Fécamp de 500 MW comprendra 71 éoliennes Siemens Gamesa SWT-7.0-154, qui reposeront toutes sur des fondations gravitaires.

Le projet est développé conjointement par EMF et wpd offshore et devrait être pleinement mis en service l’année prochaine lorsqu’il produira l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 770 000 personnes, soit 60 % des habitants de la Seine-Maritime.

Le parc éolien offshore du Calvados de 448 MW est également développé par EMF et wpd.

Le parc éolien comprendra 64 éoliennes Siemens Gamesa de 7 MW situées à plus de 10 kilomètres du littoral du Bessin et couvrira une surface totale d’environ 45 kilomètres carrés.

Une fois pleinement opérationnel en 2024, le Calvados générera l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 630 000 personnes, soit plus de 90 % de la population du département français du Calvados.

Inscrivez-vous à l’exposition et à la conférence sur l’énergie offshore :