Quatorze meurent au large de l’Inde après que la barge a coulé comme

Quatorze personnes sont mortes alors qu’une barge a coulé au large de la côte ouest de l’Inde après qu’un puissant cyclone a frappé le pays, ont annoncé mercredi les autorités, tandis que des navires et des avions de la marine indienne parcouraient les eaux pour localiser des dizaines d’autres membres du personnel disparus.

« Nous pouvons confirmer que 14 corps ont été récupérés lors de l’opération de sauvetage de la barge P305 » qui a coulé au large de Mumbai, a déclaré à Reuters Mehul Karnik, responsable des relations publiques du Western Naval Command.

Les navires et aéronefs de la marine indienne sillonnent les eaux de la capitale financière du pays depuis lundi, lorsque le «P305» et certains autres navires sont partis à la dérive en raison du cyclone.

Conduisant des vagues allant jusqu’à 25 pieds en haute mer, le cyclone Tauktae a percuté les États occidentaux du Maharashtra, dont Mumbai est la capitale, et du Gujarat au cours des deux derniers jours, tuant au moins 61 personnes et laissant une traînée de destruction, les autorités mentionné.

La tempête s’est écrasée dans le Bombay High huilechamp près de Mumbai, où le plus grand offshore de l’Inde huile les plates-formes sont localisées et coulent la barge «P305» qui comptait 261 personnes à bord.

La marine a déclaré que plus de 180 personnes avaient été sauvées de la barge, qui était engagée dans des travaux sous contrat attribués par Huile et Natural Gas Corp, la première société d’exploration de l’Inde.

Trois navires et avions continuent de rechercher le personnel restant, a-t-il ajouté.

Le Premier ministre Narendra Modi devrait mener une étude aérienne des zones touchées par la tempête dans son État d’origine, le Gujarat, plus tard dans la journée, a annoncé le gouvernement de l’État.

Le cyclone Tauktae a touché terre dans le Gujarat lundi soir, avec des rafales pouvant atteindre 210 km / h (130 mi / h).

Il a exercé une pression sur les autorités indiennes alors qu’elles sont aux prises avec un pic massif d’infections et de décès au COVID-19, ainsi qu’une pénurie de lits et d’oxygène dans les hôpitaux.

Au Gujarat, parmi les États les plus durement touchés par la deuxième vague du virus, le cyclone a arraché des pylônes électriques, endommagé quelque 16 500 maisons et bloqué plus de 600 routes, ont indiqué les autorités.

Le secteur agricole de l’État est également susceptible d’avoir été touché, y compris la principale ceinture de culture de mangues de Saurashtra.

Les responsables ont déclaré que les travaux visant à rétablir l’approvisionnement en électricité et à dégager les routes étaient en cours, mais que certaines parties étaient toujours coupées.

« Les réseaux de téléphonie mobile sont toujours en panne dans de nombreuses régions, et je ne pense pas qu’ils seront restaurés d’ici aujourd’hui », a déclaré à Reuters Aayush Oak, le plus haut responsable du district d’Amreli au Gujarat.

(Reportage de Nigam Prusty dans NEW DELHI et Sumit Khanna dans AHMEDABAD et Aishwarya Nair à Mumbai; Écriture par Devjyot Ghoshal et Nupur Anand; Édité par Sanjeev Miglani et Himani Sarkar)

Vous pourriez également aimer...