Redémarrage de la production du FPSO opérant au large du Brésil prévu d’ici la fin de l’année

L’opérateur néerlandais de FPSO SBM Offshore met les roues en marche pour reprendre la production d’ici la fin de l’année à partir d’un navire flottant, de production, de stockage et de déchargement (FPSO), qui travaille pour Petrobras au large du Brésil.

En janvier 2022, du pétrole a été observé près du FPSO Ville d’Anchieta – conçu pour la production de pré-sel du Baleia Azul, Jubarté et Pirambu champs dans la zone connue sous le nom de Parque das Baleiasau large de l’État d’Espírito Santo dans le bassin de Campos – qui travaille pour Petrobras depuis septembre 2012. En conséquence, la production du FPSO a été interrompue.

Dans une mise à jour jeudi, SBM Offshore a confirmé que ce navire reste à l’arrêt pendant que les travaux d’inspection et de réparation des réservoirs progressent. L’opérateur FPSO a souligné que son « la priorité est le redémarrage en toute sécurité du navire à pleine production », qui est attendu d’ici la fin de l’année.

En outre, la société a révélé que les activités à ce jour ont été axées sur la réparation des quatre réservoirs nécessaires au redémarrage en toute sécurité du navire et a ajouté qu’elle est en train de finaliser l’étendue des réparations requises pour les autres réservoirs avec les coûts associés estimés et le calendrier.

Après le redémarrage, les travaux de réparation se poursuivront « Au moins jusqu’à la fin de l’année prochaine », tandis que l’estimation définitive du coût total futur des réparations devrait nécessiter une charge de dépréciation unique de l’ordre de 75 à 100 millions de dollars impactant le résultat net de l’année, selon SBM Offshore. Le FPSO Cidade de Anchieta a la capacité de traiter 100 000 barils de pétrole et 3,5 millions de m3 de gaz par jour.

Plus de temps en Guinée équatoriale pour un autre FPSO

Entre-temps, SBM Offshore a révélé avoir signé une prolongation de contrat de trois ans liée à l’exploitation du FPSO Serpentinequi réalise des opérations pour ExxonMobil depuis 2003.

Ce navire était sous contrat de location de sept ans jusqu’à ce qu’ExxonMobil exerce son option d’achat le 1er novembre 2005, mais il est toujours exploité par SBM Offshore. Grâce à l’extension, le navire poursuivra ses opérations en Guinée équatoriale jusqu’en novembre 2025.

En ce qui concerne les autres activités de SBM Offshore, il convient de noter que l’opérateur FPSO a récemment signé un protocole d’accord (MOU) avec ExxonMobil Guyana pour la construction d’une coque de flotteur polyvalente à utiliser sur un futur projet FPSO.

De plus, l’acteur néerlandais a commencé la construction de modules topside en octobre 2022 pour un autre FPSO, qui est en cours de construction pour un projet ExxonMobil en Guyane.