Réduction des émissions : Vestas teste l’utilisation de

Le fabricant danois d’éoliennes offshore Vestas s’associe à Windcat Workboats pour lancer un programme pilote visant à explorer comment le « premier » navire de transfert d’équipage (CTV) à hydrogène peut aider à réduire les émissions de carbone de ses opérations de service offshore.

Selon Vestas, le CTV est alimenté par une solution bi-carburant, capable d’être alimentée par de l’hydrogène en combinaison avec du gazole marin.

« Le carburant hydrogène ne contient pas de carbone, signalant le potentiel de réduire considérablement les émissions de carbone tout en conservant la même puissance », a déclaré Vestas.

La solution sera testée dans le cadre d’un programme pilote sur le parc éolien offshore Norther et devrait être lancée le 15 juillet.

À l’heure actuelle, le navire devrait être alimenté principalement par de l’hydrogène gris en raison d’un manque d’hydrogène vert disponible dans les quantités nécessaires.

Grâce au pilote, Vestas vise à faire mûrir une voie pour l’hydrogène vert dans ses opérations offshore, qui peut être exploitée une fois que l’hydrogène vert a atteint le niveau de maturité requis.

« Se poursuivant jusqu’à la fin de 2022, le programme offrira à Vestas la possibilité d’explorer les approches les plus évolutives pour intégrer l’hydrogène dans sa configuration opérationnelle. L’objectif de l’essai sera de recueillir des informations sur les opportunités et les limites des navires à hydrogène. dans les opérations quotidiennes », a déclaré Vestas.

« Les secteurs difficiles à réduire, tels que le transport maritime, seront la dernière frontière de notre voyage mondial vers la décarbonation. L’hydrogène est une technologie cruciale pour faire avancer ce voyage, c’est pourquoi Vestas est impatient de tester son potentiel de réduction des émissions de nos opérations de service. Une application plus large des technologies de décarbonisation ne peut progresser qu’avec le soutien des leaders de l’industrie, c’est pourquoi Vestas est fière de piloter ce projet pilote », déclare Christian Venderby, vice-président exécutif, Service, Vestas.

Selon la société, les émissions de carbone associées aux opérations offshore représentent actuellement un tiers des émissions de portée 1 et 2 de Vestas, et la société a déclaré que le déploiement de navires à hydrogène sera crucial pour le parcours de développement durable de Vestas.

« Le nouveau CTV a le potentiel de générer une économie de CO2 de 158 tonnes, soit une économie estimée de 37 % d’émissions de carbone en moins par rapport à un navire traditionnel. Cette économie sera validée lors du projet pilote, ainsi que l’exploration de la manière dont la solution peut être augmenté s’il s’avère qu’il a un impact sur les émissions de portée 1 et 2 de Vestas », a déclaré Vestas.