Résolution de l’OMI pour désigner les gens de mer comme travailleurs clés

Près de deux ans après le début de la pandémie de COVID-19, le Comité international maritime maritime (OMI) de la sécurité maritime (MSC) a approuvé un projet de résolution de l’Assemblée de l’OMI consolidant les questions liées au changement d’équipage, à l’accès aux soins médicaux, à la désignation de « travailleur clé » et à la priorisation des gens de mer. pour la vaccination contre le COVID-19.

OMI
Photo : OMI

Le projet de résolution a été approuvé lors de la 104e session du MSC, tenue du 4 au 8 octobre 2021.

Il devrait être adopté lors de la 32e session de l’Assemblée de l’OMI, qui se tiendra du 6 au 15 décembre 2021.

Plus précisément, le projet de résolution de l’Assemblée sur une action globale pour relever les défis des gens de mer pendant la pandémie de COVID-19 exhorte les États membres à :

  • désigner des gens de mer comme travailleurs clésʺ afin de faciliter les permissions à terre et les déplacements transfrontaliers en toute sécurité et sans entrave, et reconnaître leurs documents pertinents à cette fin ;
  • envisager la mise en œuvre du cadre de protocoles recommandé par l’industrie pour garantir des changements d’équipage de navire et des déplacements en toute sécurité pendant la pandémie de coronavirus (COVID-19) ;
  • donner la priorité à la vaccination des gens de mer, dans la mesure du possible, dans leurs programmes nationaux de vaccination contre le COVID-19 ;
  • envisager d’exempter les gens de mer de toute politique nationale exigeant une preuve de vaccination contre le COVID-19 comme condition d’entrée, en tenant compte du fait que les gens de mer devraient être désignés comme « travailleurs clés » et qu’ils traversent fréquemment les frontières ;
  • fournir aux gens de mer un accès immédiat à des soins médicaux et faciliter l’évacuation sanitaire des gens de mer ayant besoin de soins médicaux urgents lorsque les soins médicaux requis ne peuvent être fournis ni à bord ni dans le port d’escale.

De plus, le MSC a approuvé des orientations sur la formation et la certification des gens de mer pour les administrations de délivrance, les États du pavillon et les États du port pendant la pandémie de COVID-19.

Le guide contient des pratiques recommandées pour les mesures exceptionnelles adoptées à la suite de la pandémie. Il énonce le principe selon lequel la force majeure est temporaire et que les Parties STCW devraient chercher à revenir à l’exécution de leurs obligations en vertu de la Convention et du Code STCW dès que possible.

En décembre de l’année dernière, les Nations Unies ont adopté une résolution qui appelle ses membres à désigner les gens de mer et autre personnel maritime comme travailleurs clés et à mettre en œuvre des mesures appropriées pour permettre aux gens de mer bloqués d’être rapatriés et à d’autres de rejoindre les navires.

Le document encourage les gouvernements et les parties prenantes concernées à mettre en œuvre des protocoles reconnus par l’OMI pour garantir des changements et des déplacements sûrs d’équipage de navire pendant la pandémie de COVID-19.

À la suite de la décision de l’ONU, à la mi-décembre, quarante-cinq États membres de l’OMI et un membre associé, Hong Kong, ont désigné les marins comme travailleurs clés, une étape clé dans la résolution de la crise actuelle du changement d’équipage.

Vous pourriez également aimer...