Royal Caribbean et Norwegian Cruise Line prolongent les suspensions de voyage jusqu'au 31 juillet

Des navires de croisière sont vus amarrés au port de Miami alors que l'industrie du tourisme est affectée par la propagation de la maladie à coronavirus (COVID-19), à Miami, Floride, États-Unis, le 18 mars 2020. REUTERS / Carlos Barria

logo reuters

Par Nivedita Balu 20 mai (Reuters) – Royal Caribbean Cruises Ltd et Norwegian Cruise Line Holdings Ltd ont prolongé mercredi la suspension des voyages d'un mois jusqu'au 31 juillet au milieu des barrières à voile imposées pour contrôler la propagation du coronavirus.

L'industrie des croisières a été confrontée de plein fouet à la crise sanitaire, car des flambées épidémiques majeures sur des navires ont été accusées de propager la maladie, ce qui a entraîné des ordonnances d'interdiction de navigation et des annulations de voyage.

Royal Caribbean, qui a mis en garde contre une perte au deuxième trimestre face à une dette croissante, a déclaré qu'elle devrait payer entre 590 et 610 millions de dollars d'intérêts pour le reste de l'année sur des emprunts de plus de 5 milliards de dollars.

L'entreprise, au cours des derniers mois, a dû emprunter de l'argent en mettant en gage certains de ses navires. Alors que ses opérations en Chine se poursuivraient, la société a déclaré que les volumes de réservation pour le reste de l'année s'amélioraient lentement, en raison de la demande de croisières plus tard cette année et en 2021.

"Nos tendances actuelles en matière de réservations indiquent qu'il existe une demande de croisière", a déclaré le directeur financier Jason Liberty aux analystes.

Rivals Carnival Corp et Norwegian Cruise Line ont également signalé un retour similaire de la demande.

Royal Caribbean a déclaré que la perte nette attribuable à la société était de 1,44 milliard de dollars, ou 6,91 $ par action, au premier trimestre terminé le 31 mars.

Excluant les éléments ponctuels, il a perdu 1,48 $ par action, bien plus que les attentes de Wall Street de 63 cents de perte, selon les données de Refinitiv.

Les actions du croisiériste ont baissé de 4% à 40,7 $ à midi. (Reportage de Nivedita Balu à Bengaluru; édité par Bernard Orr, Anil D’Silva et Arun Koyyur)

(c) Copyright Thomson Reuters 2019.