Royaume-Uni: BEIS retarde la date limite de révision des parcs éoliens offshore d’East Anglia

Le secrétaire d’État britannique aux entreprises, à l’énergie et à la stratégie industrielle (BEIS) a publié une lettre prolongeant la période d’examen des demandes d’ordonnance de consentement au développement (DCO) pour les parcs éoliens offshore d’East Anglia One North et d’East Anglia Two.

La date limite pour l’achèvement des examens a été reportée du 6 avril au 6 juillet au plus tard.

La décision de prolonger le délai intervient après que l’Inspection de la planification a officiellement demandé au secrétaire d’État du BEIS de prolonger les périodes d’examen pour les deux parcs éoliens en mer en février, en invoquant comme raison l’impact des restrictions du COVID-19 sur le processus.

Les restrictions et deux verrouillages nationaux ont affecté la capacité des parties intéressées, des autorités locales et des organes statutaires à participer efficacement aux examens. Selon l’Inspection de la planification, ils ont également affecté le travail des groupes spéciaux et des équipes chargées des affaires concernant l’examen complet des demandes et la production de rapports de recommandations solides qui permettraient au secrétaire d’État de prendre des décisions dans les délais réglementaires.

En outre, la portée, l’échelle et le rythme des deux examens simultanés pour les deux parcs éoliens offshore pendant cette période ont conduit à une pression sur la livraison par les participants.

Énergie offshore a contacté le développeur, ScottishPower Renewables (appartenant à Iberdrola), pour un commentaire sur la prolongation du délai.

«Tout au long du processus d’examen, nous avons continuellement présenté un argumentaire solide et convaincant – en tant que développeur de longue date et responsable – pour ces deux projets essentiels et les avantages environnementaux et économiques qu’ils apporteront à l’Est de l’Angleterre et au-delà.», a déclaré un porte-parole de ScottishPower Renewables. «Nous continuerons à travailler avec toutes les parties prenantes dans le cadre du calendrier révisé pour résoudre tous les problèmes en suspens afin de pouvoir fournir l’énergie propre – et l’avenir vert – dont nous avons tous besoin pour atteindre les objectifs éoliens offshore du gouvernement pour 2030 ainsi que les ambitions globales de Net Zero. pour 2050 ”.

Les deux projets font partie du projet East Anglia Hub de ScottishPower Renewables de 6,5 milliards de livres sterling (environ 7,6 milliards d’euros). Le projet comprend trois parcs éoliens offshore: East Anglia One North, East Anglia Two et East Anglia Three.

Pour East Anglia One North et East Anglia Two, ScottishPower Renewables a soumis les demandes de DCO en octobre 2019.

D’une capacité allant jusqu’à 800 MW, East Anglia One North est situé à 36 kilomètres de son point le plus proche du port de Lowestoft. Le projet East Anglia Two, situé à quelque 37 kilomètres au large du port de Lowestoft, aura une capacité de 900 MW.

Les 1 400 MW d’électricité initialement générés par le biais des projets Hub via East Anglia THREE ont obtenu le consentement à la planification.

Sous réserve du résultat des considérations de planification, la construction du hub d’East Anglia devrait commencer en 2023 et s’achever en 2026.

En février, ScottishPower Renewables a choisi Siemens Gamesa comme soumissionnaire privilégié pour fournir et installer des éoliennes de plus de 14 MW sur le hub d’East Anglia, qui comprendra plus de 200 unités.

Vous pourriez également aimer...