Saipem remporte 1,1 milliard de dollars de nouveaux prix en Australie et en Guyane

L’entrepreneur italien de champs pétrolifères Saipem a remporté deux nouveaux contrats offshore en Australie et en Guyane pour un montant total de 1,1 milliard de dollars.

Concernant le premier contrat, Saipem a reçu l’avis de procédure (NTP) de Woodside, en tant qu’opérateur pour et au nom de la coentreprise Scarborough, pour un contrat lié au projet Scarborough, qui a fait l’objet d’une décision d’investissement finale positive.

En vertu du contrat, Saipem achèvera le revêtement de la canalisation principale d’exportation et l’installation du pipeline qui reliera le champ gazier de Scarborough à l’usine onshore.

La ressource gazière de Scarborough est située dans le bassin de Carnarvon, au large de l’Australie-Occidentale et sera développée grâce à de nouvelles installations offshore reliées par une canalisation principale d’exportation d’environ 430 km d’un diamètre de 36″/32″ à un deuxième train de GNL (Pluto Train 2) à l’installation onshore Pluto LNG existante. Le développement sera l’une des sources de GNL à plus faible intensité de carbone au monde. La première cargaison devrait être livrée en 2026.

Les travaux confiés à Saipem concernent le revêtement, le transport et l’installation de la canalisation principale, à une profondeur d’eau maximale de 1 400 mètres, y compris la fabrication et l’installation des structures de la canalisation et de la terminaison d’extrémité du pipeline à une profondeur d’eau de 950 mètres. Les opérations offshore devraient démarrer mi-2023 et seront principalement menées par le Castorone navire.

La coentreprise de Scarborough comprend Woodside (73,5 %) et BHP Petroleum (Australie) (26,5 %). Woodside et BHP ont annoncé le 22 novembre 2021 qu’une décision d’investissement finale avait été prise par la coentreprise Scarborough pour aller de l’avant avec le projet Scarborough.

Woodside a également attribué cette semaine un contrat à McDermott pour les services d’ingénierie, d’approvisionnement, de construction, d’installation et de mise en service (EPCIC) pour son unité de production flottante (FPU) de Scarborough au large de l’Australie-Occidentale.

Accord Guyane

Le deuxième contrat a été attribué à Saipem par Esso Exploration and Production Guyana Limited (EEPGL), filiale d’ExxonMobil, pour le projet de développement Yellowtail situé dans le bloc Stabroek au large de la Guyane à une profondeur d’eau d’environ 1 800 mètres.

Saipem a expliqué qu’en attendant les autorisations gouvernementales nécessaires et l’approbation des investissements, la cession du contrat permet le démarrage des activités initiales d’ingénierie et d’approvisionnement nécessaires pour procéder conformément au programme du projet.

Le contrat porte sur l’ingénierie, l’approvisionnement, la construction et l’installation (EPCI) des ombilicaux, colonnes montantes et lignes de flux sous-marins (SURF). Yellowtail est destiné à être un nouveau projet de développement englobant des centres de forage sous-marins (chacun équipé de puits séparés de production de pétrole, d’injection d’eau et d’injection de gaz), liés à un nouveau FPSO.

Le navire phare de Saipem FDS2 conduira les opérations offshore tandis que l’usine de fabrication de Saipem en Guyane construira les éléments structurels en eau profonde.

Francesco Caio, PDG et directeur général de Saipem, a déclaré : « Le projet Scarborough sera principalement mené par le navire Castorone, notre actif polyvalent et à la pointe de la technologie, représentatif de l’offre innovante et de classe mondiale que Saipem est en mesure de proposer au marché.

Caio a également ajouté que l’usine de fabrication Saipem récemment ouverte à Georgetown sera impliquée dans l’exécution du projet Yellowtail. L’installation, bénéficiant d’un accès direct à la rivière Demerara, a été inaugurée en juin 2021.

Vous pourriez également aimer...