Saipem remporte plus de travaux éoliens offshore pour Saipem 7000

Le Saipem 7000 installe une éolienne sur le projet éolien offshore Hywind situé à environ 30 km au large des côtes de l'Aberdeenshire, en Écosse. Photo courtoisie Saipem

Le géant italien des services pétroliers Saipem a annoncé plusieurs nouvelles attributions de contrats liés à des projets éoliens offshore actuellement en développement au large des côtes d'Angleterre, d'Écosse et de France.

Premièrement, Dogger Bank Offshore Wind Farms, la joint-venture entre Equinor et SSE Renewables, a attribué à Saipem un contrat pour le transport et l'installation de deux plates-formes offshore à courant continu haute tension pour les deux premières phases du projet Dogger Bank: Dogger Bank A et Dogger Bank B. Les deux plates-formes auront une capacité de 1,2 GW et comprendront une veste de 2 900 tonnes et une. Dessus de 8500 tonnes.

Une fois terminé, Dogger Bank sera le plus grand parc éolien offshore du monde, situé à environ 130 km au large de la côte nord-est de l'Angleterre. Le projet est le premier à utiliser la technologie HVDC sur le marché éolien offshore du Royaume-Uni.

Ensuite, Saipem a également remporté un contrat d'installation par Seaway 7 pour le Seagreen Offshore Wind Farm, un projet de joint-venture de 1075 MW entre SSE Renewables (49%) et Total (51%) au large de la côte Est de l'Écosse. L'ampleur des travaux comprend l'installation de 114 fondations pour un nombre équivalent d'éoliennes.

Enfin, Saipem a remporté un contrat pour le transport et l'installation de la veste et du dessus de la sous-station offshore du parc éolien offshore de St-Brieuc, situé en Bretagne, en France, qui est en cours de développement par Ailes Marines, partie du groupe Iberdrola. Toutes les activités de gestion de projet et d’ingénierie seront exécutées par Saipem SA, filiale française de Saipem établie à Paris.

Les trois projets d'installation offshore seront réalisés par le grutier Saipem 7000. Auparavant, le Saipem 7000 était loué pour monter cinq éoliennes flottantes offshore pour le projet Highwind en mer du Nord au Royaume-Uni.

Saipem valorise les contrats au nord de 90 millions d'euros combinés. La société affirme que les contrats aident à établir davantage la société dans le secteur des énergies renouvelables, pour lequel une ligne commerciale dédiée a été récemment créée au sein de la division E&C Offshore.

«Ces nouveaux contrats confirment la participation de Saipem aux développements de parcs éoliens offshore les plus pertinents et sont les résultats tangibles d’une stratégie qui nous a conduit à devenir un acteur mondial de référence de la transition énergétique», a déclaré Francesco Racheli, Directeur des Opérations de Saipem E&C Offshore Divisio. «Cette réalisation importante a été réalisée en tirant parti de nos capacités, de notre flexibilité technologique et de nos atouts distinctifs.»

Vous pourriez également aimer...