SBM Offshore va construire sa plus grande unité de production jamais vue pour ExxonMobil

L’opérateur de FPSO SBM Offshore a remporté des contrats pour effectuer l’ingénierie et la conception frontales (FEED) d’un navire FPSO pour le projet de développement de Yellowtail d’ExxonMobil situé au large de la Guyane. Ce sera la plus grande unité de production jamais construite par SBM.

L’attribution du contrat FEED déclenche le déblocage initial des fonds par la filiale d’ExxonMobil, Esso Exploration and Production Guyana Limited (EEPGL), pour commencer les activités FEED et sécuriser une coque Fast4Ward, a expliqué SBM Offshore mercredi.

Après FEED et sous réserve des approbations du gouvernement guyanais du plan de développement, de la sanction du projet, y compris la décision d’investissement finale par ExxonMobil, et de la libération par EEPGL de la deuxième phase des travaux, SBM Offshore construira, installera, puis louera le FPSO et l’exploitera pendant une période période pouvant aller jusqu’à deux ans. Le premier pétrole est attendu en 2025.

SBM Offshore concevra et construira le FPSO à l’aide de son programme Fast4Ward, attribuant la sixième nouvelle coque polyvalente de la société, combinée à plusieurs modules de topsides standardisés.

Le FPSO sera conçu pour produire 250 000 barils de pétrole par jour, aura une capacité de traitement de gaz associée de 450 millions de pieds cubes par jour et une capacité d’injection d’eau de 300 000 barils par jour. Le FPSO sera étalé amarré dans une profondeur d’eau d’environ 1 800 mètres et pourra stocker environ 2 millions de barils de pétrole brut.

Pour le dernier FPSO, SBM Offshore s’appuiera sur l’expérience acquise à ce jour sur les FPSO Liza Destiny, Liza Unity et Prosperity. Le Liza Unity est arrivé en Guyane fin octobre 2021 à la suite d’un voyage en provenance de Singapour. La production du développement de la phase 2 de Liza est en passe de démarrer début 2022.

Partenariat avec McDermott

Afin de renforcer son modèle d’exécution compte tenu de l’environnement de marché actuel difficile, SBM Offshore a créé une société à vocation spéciale (SPC) avec McDermott pour l’exécution de la phase clé en main du projet. Ce SPC bénéficiera de la capacité combinée d’ingénierie et de fabrication ainsi que de l’expérience des deux sociétés dans la fourniture de solutions EPC.

SBM Offshore détiendra 70 pour cent et McDermott 30 pour cent du capital de cette SPC. Le FPSO sera détenu à 100 % par SBM Offshore.

Bruno Chabas, Directeur Général de SBM Offshore : « SBM Offshore est fier d’annoncer qu’ExxonMobil a attribué les contrats pour le quatrième FPSO à déployer en Guyane. Une fois terminé, le FPSO sera la plus grande unité de production jamais construite par l’entreprise.

Chabas a ajouté : « Nous sommes également ravis d’annoncer notre partenariat avec McDermott et sommes impatients de travailler ensemble tout au long de la phase d’exécution et de livrer ce projet de classe mondiale. »

Samik Mukherjee, vice-président exécutif et chef de l’exploitation de McDermott : « Notre personnel et nos ressources apportent les capacités éprouvées d’exécution de projet, d’ingénierie intégrée et de modularisation essentielles à l’assurance et au succès de la livraison. Nous alignerons ces atouts sur ceux de SBM Offshore pour mener ensemble une stratégie d’exécution cohérente et efficace. »

Yellowtail d’ExxonMobil est le quatrième projet identifié dans le bloc Stabroek et verra le développement des champs Yellowtail et Redtail. En octobre 2021, la société a soumis son évaluation d’impact sur l’environnement (EIE) et sa déclaration d’impact sur l’environnement (EIE) pour le développement de la limande à queue jaune à l’Agence de protection de l’environnement (EPA) du Guyana pour une période d’évaluation et de recommandations de 60 jours.

Comme indiqué plus tôt cette semaine, TechnipFMC a remporté un contrat pour la fourniture du système de production sous-marin pour le développement de Yellowtail. La portée comprend 51 arbres verticaux en eau profonde améliorés (EVDT) et l’outillage associé, ainsi que 12 collecteurs et les commandes et équipements de raccordement associés.

Tout savoir sur l’Océan Pacifique !