Six partenaires signent un protocole d'accord pour favoriser l'interopérabilité maritime

L'Autorité maritime et portuaire de Singapour (MPA) a signé un protocole d'accord (MoU) avec cinq partenaires internationaux pour développer et adopter des normes de données communes et des spécifications d'interface de programmation d'application (API), qui faciliteront l'échange de données pour les transactions de services portuaires et maritimes. .

Ces partenaires sont CargoSmart – un fournisseur de solutions pour le Global Shipping Business Network, GTD Solutions – représentant TradeLens, GeTS et PSA International – représentant conjointement CALISTA et l'Autorité du port de Rotterdam.

MPA
Image courtoisie: MPA / Facebook

Président de MPA, Niam Chiang Meng et le Secrétaire général de l’Organisation maritime internationale (OMI), Kitack Lim, a assisté à la signature le 28 juillet.

Le protocole d'accord a été signé lors du prologue de la série Perspectives maritimes: Connectivité numérique et normes de données, le premier webinaire organisé par MPA dans le cadre de la série Perspectives maritimes. La série, comprenant quatre webinaires qui se dérouleront du 28 juillet au 8 octobre 2020, rassemblera des experts et des leaders du secteur pour partager des informations sur la numérisation, la décarbonisation et le commerce dans le nouveau post-COVID-19 normal.

Comme expliqué, le protocole d’accord visant à favoriser l’interopérabilité arrive à point nommé car les autorités portuaires ont développé ou sont en train de développer des guichets uniques maritimes pour mettre en œuvre la Convention de l’OMI sur la facilitation du trafic maritime international afin de faciliter l’échange électronique d’informations pour le dédouanement des ports. Cette collaboration soutiendra également l'initiative digitalOCEANS de MPA, où les plates-formes de données individuelles des autorités portuaires, des opérateurs portuaires, des compagnies maritimes, des sociétés de logistique et des fournisseurs de plates-formes peuvent échanger des données et interopérer via un ensemble commun d'API.

MPA et ses partenaires organiseront également une série d'ateliers techniques pour concevoir, tester et publier les spécifications API.

«Le secteur maritime est une entreprise mondiale. Différents acteurs de l'écosystème maritime poursuivent la numérisation à des rythmes variables. Pour vraiment profiter des avantages d'un échange d'informations efficace, nous devons aller au-delà de la numérisation de nœuds uniques dans la chaîne d'approvisionnement maritime ». Dit Niam.

«MPA et nos partenaires ont fait le premier pas avec ce protocole d'accord. Nous espérons que d'autres se joindront à nous pour relier les navires, les autorités portuaires et les fournisseurs de plates-formes dans un DigitalOCEANS transparent pour faciliter la connectivité port à navire et des transactions commerciales efficaces à travers le monde.

«Le COVID-19 a exposé les vulnérabilités des chaînes d'approvisionnement mondiales à une échelle jamais vue auparavant. En tant que colonne vertébrale du commerce mondial, le secteur maritime doit évoluer pour relever les défis d'une nouvelle économie normale. La numérisation, la décarbonisation et l’adaptation au nouvel ordre commercial mondial sont des problèmes auxquels l’industrie doit s'attaquer ». Fit remarquer Niam.

«Nous espérons que la série Perspectives maritimes sera une plateforme utile pour recueillir des informations sur ces questions, échanger des idées et ouvrir la voie à des solutions collaboratives.

Domaines de coopération

Les six acteurs maritimes signataires du Mou ont accepté de coopérer dans les domaines suivants:

  • Sensibiliser l'industrie maritime à l'importance de normes de données communes et de spécifications API communes dans les juridictions et plates-formes maritimes internationales;
  • Partage d'informations et de bonnes pratiques dans l'industrie maritime concernant l'harmonisation des normes de données entre les juridictions et plates-formes maritimes internationales;
  • Développement de normes de données communes et de spécifications API communes pour faciliter l'échange de données pour les activités commerciales et les transactions;
  • Adoption de normes de données communes et de spécifications API pour faciliter l'échange de données pour les activités commerciales et les transactions;
  • Adoption d'un partage de données ouvert par les Parties avec les plates-formes et bases de données pertinentes existantes et / ou futures pour un flux efficace d'informations dans les chaînes mondiales de transport maritime;
  • Fourniture de ressources, de soutien, de capacités, d'expertise et de création d'entités conjointes, le cas échéant, pour encourager la recherche et le développement, les bancs d'essai et l'adoption de solutions et de technologies pour faciliter une adoption plus large des spécifications API communes dans l'industrie maritime.