Solstad, Deepocean et Østensjø lancent des opérations à distance

Un groupe d’entreprises travaillant dans le secteur de l’énergie offshore s’associent dans le but d’accélérer la transition vers des services gérés à distance, notamment des centres d’opérations distants à terre et des véhicules de surface sans pilote (USV).

Solstad Offshore, DeepOcean Group et Østensjø Group ont établi et partageront 33,33 % des participations dans deux coentreprises (JV). L’un d’eux, Remota AS, possédera et exploitera des centres d’opérations à distance avancés à terre, tandis que l’autre, USV AS, développera, possédera et exploitera des USV.

« Solstad, DeepOcean et Østensjø disposent déjà des technologies, des compétences et des actifs, mais leur association renforcera encore la capacité, les perspectives de croissance et la pénétration du marché de notre offre d’opérations à distance », a déclaré Lars Peder Solstad, PDG de Solstad Offshore. « Les exploitants d’actifs énergétiques offshore ont mis au défi l’industrie des fournisseurs de fournir des services encore plus rentables. C’est notre réponse. »

Håvard Framnes, directeur des investissements d’Østensjø, a déclaré : « Les opérations à distance sont essentielles pour débloquer d’énormes réductions d’émissions et des économies de coûts dans les industries marine et offshore. Les nouvelles coentreprises visent à accélérer l’adoption de nouvelles technologies à distance, ce qui, à son tour, rendra les industries océaniques encore plus durables.

Remota, qui sera dirigée par Sveinung Soma, opérera indépendamment de ses trois propriétaires et offrira ses opérations à distance et ses services maritimes semi-autonomes aux navires existants, les opérations à distance de véhicules télécommandés (ROV) et USV à tous les opérateurs, propriétaires de navires et services entreprises du monde entier. De plus, le premier centre d’opérations à distance de l’entreprise fonctionnera comme un centre de contrôle pour les technologies de drones.

Le centre proposera initialement ses services aux compagnies maritimes offshore et aux opérateurs de ROV, mais vise également à étendre son offre de services à d’autres industries.

« Grâce à notre centre d’opérations à distance unique et au soutien de trois fournisseurs internationaux de premier plan, nous pensons que Remota peut offrir à ses clients une offre à distance de premier plan au monde pour les opérations marines et sous-marines. Je crois sincèrement que cela peut transformer la façon dont les industries océaniques traditionnelles abordent leur travail offshore », a déclaré Soma.

Aujourd’hui, le centre exploite les ROV de DeepOcean depuis Haugesund, en Norvège, et est opérationnel depuis 2019. Le centre d’opérations à distance a déjà géré à distance un nombre important d’opérations de ROV dans les eaux européennes, soutenant les clients avec des installations sous-marines en plus de l’inspection, de la maintenance et de la réparation. (IMR).

Øyvind Mikaelsen, PDG de DeepOcean, a déclaré : « Il s’agit de prendre l’expérience, les antécédents et la technologie actuels et de les porter à plus grande échelle, ce qui en fait une offre plus puissante pour les industries océaniques. Remota aura des opérations et un chiffre d’affaires dès le premier jour, et nous doublerons immédiatement la capacité de support du centre d’opérations à distance de Haugesund.

L’autre JV, USV AS, sera une société distincte pour investir dans des USV équipés d’un ROV de travail (WROV) à bord. Ce type de navire est capable de réduire considérablement les dépenses d’exploitation par rapport aux navires conventionnels utilisés pour les travaux d’inspection, de maintenance et de réparation sous-marine.

Le concept de navires sans équipage contribue à tous les aspects des opérations maritimes durables et peut être un moyen d’accélérer la transition verte au sein de l’industrie. En permettant des opérations plus efficaces, des vitesses de navigation plus lentes et des coûts d’exploitation considérablement réduits, il est non seulement durable en termes d’empreinte environnementale réduite, mais également en termes économiques et sociaux.

La technologie USV a été développée par le partenaire JV DeepOcean, et les deux autres partenaires ont été impliqués dans la phase finale du développement. On estime que la solution USV peut réduire les émissions de CO2 de plus de 90 % par rapport à un navire offshore conventionnel lors de la conduite d’opérations sous-marines.

« En introduisant des USV, nous déplaçons le capitaine à terre qui gardera le contrôle des opérations offshore », a déclaré Mikaelsen. « C’est un excellent moyen de réduire les coûts et l’empreinte CO2. En limitant l’exposition du personnel aux opérations offshore, cela introduit également un tout nouvel aspect de sécurité. Cela représente également un potentiel commercial important pour la JV.