TORM s’engage à réduire ses émissions de CO2 de 40 % d’ici 2025

La compagnie maritime danoise TORM s’est fixé pour objectif d’atteindre une réduction de 40 % des émissions de CO2 d’ici 2025, soit cinq ans avant l’objectif précédent.

TORM
Illustration. Courtoisie d’image : TORM

Pour rappel, la stratégie GES initiale de l’Organisation maritime internationale (OMI), adoptée en 2018, envisage une réduction de l’intensité carbone du transport maritime international d’au moins 40 % d’ici 2030, par rapport à 2008. TORM est encore plus ambitieux dans ses efforts environnementaux.

« Nous avons fièrement fixé l’objectif d’atteindre l’objectif de réduction de CO2 de 40 % de l’OMI d’ici 2025 – au lieu de 2030. Un objectif que nous aspirons à atteindre en travaillant en permanence avec de nouveaux solutions économes en énergie« , TORM a révélé, annonçant son rapport de responsabilité 2021.

Au fil des ans, TORM a intensifié ses efforts environnementaux uniquement pour dépasser les objectifs fixés. De plus, l’entreprise estime que chacun a l’obligation de faire tout son possible pour réduire les émissions de CO2.

Comme expliqué, l’objectif accéléré est possible grâce à la plateforme intégrée One TORM, où la société danoise contrôle l’ensemble de la chaîne de valeur de son activité et de ses opérations.

« Pour continuer à réduire nos émissions jusqu’en 2025 et au-delà, nous nous concentrerons, par exemple, sur la peinture de la coque, la maintenance, les machines connectées et les navires connectés, et poursuivrons le parcours d’optimisation des opérations à bord », TORM a continué.

Quant au long terme, l’entreprise a l’ambition d’atteindre zéro émission de CO2 d’exploiter sa flotte en 2050.

« Notre objectif à long terme est de travailler sur des sujets englobant carburants du futur et navires de nouvelle génération. TORM se concentre en permanence sur l’efficacité énergétique de l’ensemble de la flotte. »

La compagnie maritime participe à des collaborations sectorielles dédiées avec l’ambition de développer des carburants alternatifs.

En 2009, TORM a signé le Pacte mondial des Nations Unies en tant que première compagnie maritime au Danemark à s’engager à respecter l’ensemble de principes internationalement reconnus concernant la santé, la sécurité, les droits du travail, la protection de l’environnement et la lutte contre la corruption.

En janvier 2022, TORM est devenu ambassadeur des missions du Maersk McKinney Møller Center for Zero Carbon Shipping et continue d’être un membre actif de Danish Shipping, dans le but d’avoir un impact sur la prise de décision à l’OMI sur les discussions en cours sur la mise en œuvre des mesures liées au CO2. règlements.

Il fait également partie de ShippingLab, une plate-forme à but non lucratif pour la recherche, le développement et l’innovation maritimes avec 30 partenaires de l’ensemble de l’industrie maritime qui pousse plus loin les efforts pour conduire la navigation intelligente pour l’avenir.

En 2021, elle a signé l’Appel à l’action pour la décarbonisation du transport maritime, qui appelle les gouvernements à prendre des mesures décisives pour parvenir à la décarbonisation du transport maritime international d’ici 2050.

Suivez l’Alliance verte d’Offshore Energy sur les réseaux sociaux :