TotalEnergies lance un nouveau projet au large de l’Angola

Le géant français de l’énergie TotalEnergies a démarré la production de la phase 2 de CLOV, un projet connecté au FPSO CLOV existant situé dans le bloc 17 au large de l’Angola.

Situées à environ 140 kilomètres des côtes angolaises, dans des profondeurs d’eau de 1 100 à 1 400 mètres, les ressources de CLOV Phase 2 sont estimées à environ 55 millions de barils équivalent pétrole.

TotalEnergies, l’opérateur, a informé vendredi que le projet de raccordement atteindra une production de 40.000 barils équivalent pétrole par jour à la mi-2022.

Le bloc 17 est exploité par TotalEnergies avec une participation de 38 pour cent, aux côtés d’Equinor (22,16 pour cent), d’ExxonMobil (19 pour cent), de BP Exploration Angola (15,84 pour cent) et de Sonangol P&P (5 pour cent). Le groupe de sous-traitants exploite quatre FPSO dans les principales zones de production du bloc, à savoir Girassol, Dalia, Pazflor et CLOV, qui ont démarré la production au large de l’Angola en 2014.

La société française a souligné que ce projet, lancé en 2018, a été réalisé dans les limites du budget et de la durée d’exécution prévues, malgré les défis liés à la pandémie de Covid-19.

Henri-Max Ndong-Nzue, Senior Vice-Président Afrique, Exploration et Production de TotalEnergies, a déclaré : « Le démarrage de la production de CLOV Phase 2, quelques mois après Zinia Phase 2, démontre nos efforts continus pour assurer une production durable sur le Bloc 17. Ce projet s’inscrit dans la stratégie de l’entreprise de concentrer ses investissements amont sur des projets à faible coût qui contribuer à réduire l’intensité moyenne des émissions de GES de sa production.

La production du projet à cycle court Zinia Phase 2, également dans le bloc 17, a démarré début mai 2021 via le FPSO Pazflor existant.

Belarmino Chitangueleca, président par intérim de l’Agence nationale angolaise du pétrole, du gaz et des biocarburants (ANPG), a déclaré : « Le démarrage de CLOV Phase 2 arrive à point nommé pour soutenir la production nationale de pétrole. Nous valorisons la performance de l’opérateur et du groupement d’entrepreneurs pour continuer à exécuter des projets malgré cette période de crise. »

La mise à jour de TotalEnergies intervient une semaine après que BP a démarré la production sur le champ Platina du bloc 18, situé dans l’offshore angolais, à environ 140 kilomètres au nord-est de Luanda. Le champ Platina devrait produire 30 000 barils de pétrole par jour à son apogée et accéder à environ 44 millions de barils de réserves de pétrole.

BP exploite le champ et détient une participation de 46 pour cent dans le bloc 18, tandis que la société chinoise Sinopec détient une participation de 37,72 pour cent et la compagnie pétrolière nationale angolaise Sonangol les 16,28 pour cent restants.

Vous pourriez également aimer...