Trident a terminé sa campagne sous-marine en Guinée équatoriale

La société pétrolière et gazière Trident Energy a réalisé son première campagne de plongée à saturation et de remplacement des tuyaux d’exportation sous-marine en Guinée équatoriale.

Tout en annonçant l’achèvement de son premier événement de plongée à saturation et le remplacement du tuyau d’exportation sous-marin en Guinée équatoriale, Trident a souligné jeudi que cela marquait « une étape importante pour l’entreprise. »

« Nous sommes très satisfaits du travail effectué en mer par nos équipes et nos sous-traitants, les deux projets ont été achevés dans les délais prévus et sans aucun incident », a ajouté Trident dans son communiqué.

En outre, la firme a souligné que « Beaucoup d’efforts et de détails ont été consacrés à la planification et à l’exécution de ces projets techniquement complexes et critiques pour la sécurité », et les deux campagnes de plongée – exécutées par Rana, l’entrepreneur de plongée de l’entreprise – ont réalisé plus de 50 plongées à saturation réussies ; Plus de 400 plongées aériennes réussies, dont plus de 270 heures de temps au fond ; aucun temps d’arrêt de la propagation de la plongée à l’air ; et pas de LTI.

Trident a souligné qu’il a dû surmonter de multiples contraintes lors de la planification et de la conception, notamment l’absence d’accès à une grue et le désir de minimiser le temps de plongée, ce qui a été pris en considération lorsque l’entreprise a dû installer une conduite flexible entre deux plates-formes.

Comme un actif nécessitait d’abord le remplacement de la colonne montante existante, l’entreprise a pu trouver une solution qui évitait le travail à chaud en retirant la colonne montante et en en fabriquant une nouvelle dans la plate-forme, en utilisant des sections de tuyau courtes et des connecteurs mécaniques qui se trouvaient sur place.

De plus, après avoir rencontré le défi de ne pas avoir de colonne montante et la nécessité d’en installer une nouvelle sur une autre plate-forme, l’entreprise a décidé d’aller de l’avant avec une solution de prise froide sous-marine. Trident a révélé qu’il évitait d’avoir à subir une « Majeur » la portée de la fabrication et de l’installation en surface, en créant un nouveau point de raccordement sous-marin dans son réseau de conduites rigides.

« Grâce à notre approche innovante, nous avons été en mesure de fournir des solutions rentables. Nous avons effectué une grande partie de ce travail en interne, en tirant parti des expériences passées et d’un excellent travail d’équipe, tandis que pour d’autres domaines, nous avons travaillé avec des fournisseurs clés avec lesquels nous avons déjà réalisé des projets passionnants », conclut Trident.

En ce qui concerne les futurs projets de Trident, l’entreprise prévoit de mener une campagne similaire avant la fin de 2022 au Brésil pour effectuer l’entretien d’inspection et les travaux de rapport.

Les actifs de Trident en Guinée équatoriale

En Guinée équatoriale, Trident Energy est l’opérateur de Bloc G – couvrant à la fois la production Ceiba et Okumé Champs complexes, comprenant six champs pétroliers dans le golfe de Guinée, en eau peu profonde et profonde dans le Bassin du Rio Muni – avec une participation directe de 40,375 % et détient une participation de 40 % dans Bloc S, W et EG-21.

Situé sur le versant sud du bassin du Rio Muni à quelque 35 kilomètres au large, le champ de Ceiba a été développé par phases, les puits de production étant reliés au Ceiba FPSO. D’autre part, le complexe d’Okume se compose de cinq champs pétrolifères distincts – Okumé, Ébano, Four, Akom Nordet Élon – relié à une installation centrale de traitement (CPF) sur l’une des plates-formes Elon. Le pétrole traité du CPF est transporté via un pipeline de 25 kilomètres jusqu’au FPSO de Ceiba pour être exporté.

Dans le cadre du plan de Trident visant à développer davantage ses actifs en Guinée équatoriale, la société a réalisé sa première campagne de forage dans le pays en 2021, qui consistait en trois puits – OG-01, OB-15 et OB-14 – et le forage du premier de ces trois puits intercalaires du complexe d’Okume a été achevé en août 2021 avec la société Vantage Drilling Foreur de saphir plate-forme auto-élévatrice.

En mai 2022, le ministère des Mines et des Hydrocarbures de Guinée équatoriale et les partenaires de la coentreprise pour le bloc G ont convenu de prolonger le contrat de partage de production (PSC) pour ce bloc jusqu’au 31 décembre 2040, dans le but d’obtenir plus de temps pour explorer, débloquer et réaliser le plein potentiel du bloc. Quelques mois plus tard, Trident Energy a embauché le Innovateur insulaire plate-forme de forage pour une campagne de forage au large de la Guinée équatoriale, qui devrait démarrer en septembre/octobre 2023.