Un acteur pétrolier et gazier sanctionne un projet en mer du Nord et engage la plate-forme Maersk pour des opérations de forage

En collaboration avec ses partenaires, Ineos Oil & Gas Danemark, une filiale du groupe Ineos, dont le siège est au Royaume-Uni, a pris une décision finale d’investissement (FID) pour le développement d’un projet pétrolier et gazier situé dans le secteur danois de la mer du Nord. La société a également obtenu une plate-forme de Maersk Drilling pour la campagne de forage qu’elle prévoit d’entreprendre.

En janvier 2022, l’Agence danoise de l’énergie a reçu une demande de permis pour le développement et l’exploitation du Projet Solsort West Lobe d’Ineos Oil & Gas Danemark, qui est l’opérateur de la licence Solsort, contenant le Champ pétrolier et gazier de Solsort. Ce projet est situé sur le plateau continental danois en mer du Nord, à environ 250 km à l’ouest de la côte ouest danoise.

Le mois suivant, l’agence a informé que le rapport d’évaluation de l’impact environnemental (EIE) du projet de développement de Solsort West Lobe était à la disposition du public avec des commentaires et des questions à soumettre jusqu’au 14 avril 2022 inclus.

Après que l’Agence danoise de l’énergie a approuvé un plan pour la phase I du développement du champ Solsort le 21 septembre 2022, elle a expliqué que les travaux devraient commencer en 2023, avec une production prévue vers la fin de la même année. Selon les données de l’agence, le champ Solsort devrait représenter 12% de la production pétrolière danoise, 5% de sa production de gaz et jusqu’à 10% de la production totale de pétrole et de gaz en 2024.

Dans une mise à jour vendredi, Ineos a révélé qu’il s’était mis d’accord sur le DIF concernant le développement du champ Solsort West dans la partie danoise de la mer du Nord avec ses partenaires, Danoil et Nordsøfonden, après avoir reçu l’approbation pour le développement de l’Agence danoise de l’énergie.

David BucknallPDG d’Ineos, a fait remarquer : « La sanction du développement de Solsort cadre bien avec notre stratégie globale d’investissement au Danemark consistant à optimiser les infrastructures déjà existantes pour soutenir la sécurité d’approvisionnement et en même temps investir dans le stockage du CO2 pour soutenir la transition verte. Il y aura un besoin de pétrole et de gaz pendant de nombreuses années, mais en même temps, nous devons trouver des solutions nouvelles et vertes. Ineos a l’ambition de fournir les deux.

La société a expliqué que le développement de Solsort consiste en deux puits et le pétrole et le gaz de ce projet seront produits via le Syd Arne plate-forme exploitée par Ineos. Conformément aux informations fournies par l’Agence danoise de l’énergie, l’entreprise a confirmé que le premier pétrole et gaz de Solsort est attendu dans T4 2023. Ineos pense que la production de Solsort sera « un apport précieux » à l’approvisionnement et à l’autosuffisance énergétique du Danemark et de l’Europe.

Syd Arne;  Source : Inéos
Syd Arne; Source : Inéos

Mads Weng Gaderesponsable d’Ineos Energy DK, a déclaré : « La décision de développer le champ de Solsort – le premier développement pétrolier et gazier danois depuis de nombreuses années au Danemark – représente une étape importante pour notre entreprise et renforce les activités d’Ineos au Danemark. La production de Solsort sera une contribution précieuse à l’indépendance et à l’autosuffisance énergétiques du Danemark et de l’Europe dans une période difficile pour l’Europe.

Ineos attribue des travaux de forage en mer du Nord à la plate-forme Maersk

Ineos a déjà choisi une plate-forme qui effectuera des opérations de forage sur ce projet. Dans cette optique, Maersk Drilling a révélé dans un communiqué séparé avoir remporté un contrat avec Ineos pour l’approvisionnement du Résolution Maersk plate-forme pour forer deux puits de développement sur le champ de Solsort et effectuer des travaux d’intervention sur deux puits dans le Grappe Siri. Ces deux zones sont situées dans la mer du Nord danoise, au large du Danemark.

Morten KelstrupCOO de Maersk Drilling, a fait remarquer : « Nous sommes très heureux de pouvoir confirmer que l’une de nos plates-formes forera à nouveau dans les eaux danoises. »

Selon le propriétaire de la plate-forme, ce contrat devrait démarrer au premier semestre 2023, avec une durée estimée à 322 jours. Le joueur danois a en outre révélé que la valeur ferme du contrat est d’environ 34 millions de dollars, y compris les services supplémentaires fournis. De plus, cet accord comprend des options pour ajouter des étendues de travaux de forage ou de colmatage et d’abandon jusqu’à neuf puits supplémentaires.

Le Maersk Resolve construit en 2009 est une plate-forme autoélévatrice à haut rendement MSC CJ50 de 350 pieds, conçue par Gusto. Le contrat précédent de la plate-forme avec Ineos a été attribué en mai de l’année dernière et a commencé au troisième trimestre de 2021. Il avait une durée ferme de 140 jours avec quatre options supplémentaires à un puits. Cette plate-forme est actuellement exploitée en mer du Nord britannique pour Spirit Energy, selon Maersk.

« Le contrat pour Maersk Resolve témoigne de l’excellente relation que nous avons établie avec Ineos, qui comprend également la passionnante Sable vert projet de capture et de stockage du carbone où une plate-forme de forage Maersk, à la fin de 2022, devrait commencer la phase pilote alors que nous lançons les travaux pour établir le tout premier puits d’injection de carbone dans la mer du Nord danoise », conclut Kelstrup.

Le projet Greensand vise le développement de la capacité de stocker en permanence jusqu’à 8 millions de tonnes de CO2 par an à partir de 2030, représentant ainsi potentiellement tout le stockage de CO2 proposé dans le programme climatique danois, qui a été présenté par le gouvernement danois en 2020.