Un chantier naval canadien s'associe pour un brise-glace polaire

Deux chantiers navals canadiens se sont associés pour soumissionner au contrat de livraison du prochain brise-glace polaire dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale (SNN) du Canada.

Seaspan Shipyards (Vancouver Shipyards Co. Ltd.) et Heddle Shipyards (Heddle Marine Service Inc.) ont annoncé mardi qu'ils deviendront des partenaires pour construire le futur brise-glace polaire de la Garde côtière canadienne afin de remplacer le NGCC Louis S.St-Laurent vieux de plusieurs décennies d'ici 2029. .

Selon les termes de leur accord de partenariat exclusif, si Seaspan Shipyards obtient le Polar Icebreaker, Heddle fabriquerait des modules de navire dans ses trois chantiers navals de l'Ontario à Hamilton, St. Catharines et Thunder Bay. Cette relation fournirait également des travaux du programme du SSN pour l’usine de Heddle à Mount Pearl Terre-Neuve.

Le brise-glace polaire canadien actuel, le NGCC Louis S. St-Laurent, est le seul navire de la flotte canadienne capable de fonctionner à longueur d'année dans l'Arctique. C'est dans sa sixième décennie de service.

Selon la demande de renseignements émise par Services publics et Approvisionnement Canada en février, un remplacement est nécessaire d'ici 2029 afin de continuer à soutenir l'économie canadienne et le commerce maritime toute l'année, à réapprovisionner les collectivités et les industries de l'Arctique canadien et à effectuer des recherches et opérations de sauvetage et d'intervention environnementale dans le Grand Nord.

«Ce partenariat avec Seaspan Shipyards nous offre une occasion cruciale de revitaliser l'industrie de la construction navale en Ontario et à Terre-Neuve en devenant un partenaire important dans la Stratégie nationale de construction navale. À son tour, cela apportera des emplois à long terme et de la prévisibilité à notre main-d'œuvre hautement qualifiée dans tous nos chantiers navals et à notre chaîne d'approvisionnement bien établie », a déclaré Shaun Padulo, président de Heddle Shipyards.

«Le SSN emploie des milliers de Canadiens et reconstruit l'industrie maritime partout au pays; Heddle possède de vastes compétences et installations nationales qui n'ont jusqu'à présent pas été exploitées pour soutenir la stratégie. Nous sommes ravis de nous associer à Heddle pour étendre les avantages économiques et sociaux du NSS et tirer parti de leurs compétences et de leurs ressources pour livrer un brise-glace polaire phare digne de la Garde côtière canadienne et de ses missions essentielles », a déclaré Mark Lamarre, chef de la direction. , Seaspan Shipyards.

Seaspan a été choisi en 2011 comme partenaire stratégique du SSN du Canada pour construire tous les grands navires non destinés au combat. Il est sur le point de livrer son troisième navire de sciences halieutiques au large à la Garde côtière canadienne et construit actuellement un navire de soutien conjoint pour la Marine royale canadienne.