Un consortium dirigé par Damen remporte un contrat pour construire l'allemand

Vendredi, Damen Shipyards Group et le Bundesamt fur Ausrüstung, Informationstechnik und Nutzung der Bundeswehr ont signé le contrat de construction de quatre frégates MKS-180 pour la marine allemande. Damen est le maître d'œuvre de ce projet complexe qu'il entreprend en Allemagne avec ses partenaires Blohm + Voss et Thales.

Le regroupement d'entreprises avait précédemment été déclaré lauréat d'un appel d'offres européen; le plus grand de l'histoire de la marine allemande. Le 17 juin, les ressources financières nécessaires ont été débloquées par la commission budgétaire du Bundestag allemand. Le contrat marque le début de la phase de conception et de construction.

Les quatre frégates devraient être livrées entre 2027 et 2031 pour un montant d'environ 4,6 milliards d'euros. Il existe également une option pour fournir deux frégates supplémentaires après 2032.

Environ 80% des investissements du projet restent en Allemagne. Les navires seront construits chez Blohm + Voss à Hambourg, mais aussi en partie dans d'autres chantiers navals en Allemagne, notamment à Brême, Kiel et Wolgast. En outre, une centaine de petites et moyennes entreprises des secteurs de l'industrie maritime, de la construction mécanique et de la construction d'usines de presque tous les États allemands seront impliquées dans la mise en œuvre.

Hein van Ameijden, directeur général de Damen Schelde Naval Shipbuilding, a déclaré: «Je suis convaincu qu'avec le projet MKS-180, nous construisons une frégate de haute qualité qui répond à tous les souhaits de la marine allemande. Il s'agit d'un projet germano-néerlandais. Nous travaillons déjà bien avec nos partenaires en Allemagne; Luerssen, Blohm + Voss et Thales. Le projet offre également des perspectives de poursuite de la coopération européenne. Les nombreuses années de coopération entre Damen et Thales dans le cadre de l'écosystème doré néerlandais sont un facteur important de ce succès. Si les Pays-Bas continuent d'investir dans des projets innovants pour leur propre marine, nous pouvons étendre notre rôle au sein de la construction navale européenne. C'est bon pour le rôle stratégique des Pays-Bas, qui s'inscrit dans la stratégie de l'industrie de la défense. »

La valeur ajoutée allemande et le développement des connaissances s'appliquent également aux systèmes de mission de Thales acquis dans le cadre du projet. Environ 70% sont fournis par les succursales allemandes de Thales à Kiel et Wilhelmshaven en coopération avec de nombreux sous-traitants.

Gerben Edelijn, PDG de Thales Pays-Bas, a déclaré: «Ce contrat historique pour la marine allemande et Thales est une étape importante dans plus de 50 ans de coopération et confirme notre position de leader mondial dans le domaine des systèmes de mission navale haut de gamme. Les femmes et les hommes à bord de ces frégates innovantes peuvent s'appuyer sur les dernières technologies dans le domaine de la cyberdéfense, du radar et de la lutte contre les incendies. Le système AWWS, développé pour les marines néerlandaise et belge, permettra également à la marine allemande de résister aux menaces d'aujourd'hui et des prochaines décennies. »