Un opérateur norvégien critiqué pour les plans de mandat de vaccin pour les travailleurs offshore

Un syndicat norvégien représentant les travailleurs du pétrole et du gaz offshore a critiqué le processus d’Aker BP visant à introduire un mandat de vaccin Covid-19 pour ses employés offshore.

Comme l’a rapporté le syndicat Industri Energi, à partir de février 2022, Aker BP prévoit d’introduire des exigences en matière de vaccins pour tous ses travailleurs offshore dans le cadre de la protection contre le coronavirus.

« Nous sommes très critiques à l’égard du processus qu’Aker BP a mis en place », a déclaré le directeur adjoint d’Industri Energi, Lill-Heidi Bakkerud.

Selon le syndicat, Aker BP ne l’a pas inclus dans le « procédure expresse » il a fonctionné. Ingard Haugeberg, le leader d’Industri Energi dans le club ABC, a déclaré : « Nous convenons que nous devons protéger nos employés et nos fournisseurs de la meilleure façon possible, mais cela exige également que nous soyons impliqués dans la façon dont cela devrait se passer et comment nos employés et nos fournisseurs sont pris en charge dans ce processus. »

Haugeberg a également déclaré que l’entreprise n’avait eu aucune discussion avec le syndicat et qu’elle n’avait impliqué le syndicat d’aucune manière sur la manière dont cela devrait se produire, soulignant la déception face à l’approche de l’entreprise.

Bakkerud a qualifié les mesures d’intrusives et non durables, soulignant la nécessité d’une évaluation approfondie des risques avec la participation des employés.

Elle a encouragé l’entreprise à passer un peu plus de temps et à mener un processus ordonné avec la participation appropriée des représentants des employés.

Offshore Energy a contacté Aker BP, sollicitant des commentaires sur la déclaration du syndicat relative aux exigences en matière de vaccins. Un porte-parole d’Aker BP a confirmé que la société introduirait des exigences de protection Covid pour les voyages à l’étranger.

« En pratique, cela signifie que le personnel offshore a été soit vacciné, soit testé positif au cours des douze derniers mois précédant le voyage offshore. L’exigence en matière de vaccin est que vous ayez été entièrement vacciné ou que vous ayez pris la première dose au cours des trois à quinze dernières semaines avant de voyager à l’étranger », a expliqué le porte-parole.

Selon le porte-parole, les délégués à la sécurité et les syndicats ont soutenu l’intention d’introduire des exigences de protection pour les voyages en mer et les détails de la mise en œuvre pratique doivent être fixés avant l’introduction de l’exigence le 1er février.

« Il y a encore quelques éclaircissements, et nous avons un bon processus avec les délégués à la sécurité et les syndicats », a ajouté le porte-parole.

Le porte-parole de l’entreprise nous a également dit que les employés qui ne satisfont pas aux nouvelles exigences obtiendront un autre travail à terre.

Aker BP est actuellement en train de fusionner avec les activités pétrolières et gazières de Lundin à la suite d’un accord conclu en décembre 2021. L’entité fusionnée devrait être la plus grande société E&P cotée exclusivement axée sur le plateau continental norvégien (NCS).

Vous pourriez également aimer...