Une nouvelle découverte de pétrole et de gaz en mer de Norvège offre l’option Aker BP pour le raccordement de Skarv

La société pétrolière et gazière norvégienne Aker BP a fait une nouvelle découverte de pétrole et de gaz près de son champ exploité de Skarv dans la mer de Norvège et envisagera de lier la découverte à ce champ. Cela survient quelques semaines seulement après une autre découverte de gaz dans la région.

Aker BP a conclu le forage du puits sauvage 6507/3-15 situé dans la licence de production 941 où la société est l’opérateur avec une participation de 80 % et son partenaire est PGNiG Upstream Norway avec les 20 % restants. Il s’agit du premier puits de cette licence de production, qui a été attribuée en APA 2017.

Aker BP a obtenu un permis de forage en mai 2022 et le puits a été foré à l’aide de Odfjell Drilling Cap Nord des hautes mers plate-forme. La profondeur de l’eau sur le site est de 348 mètres. Le puits a été foré à environ 14 km au nord-est du champ de Skarv dans la mer de Norvège et à 220 kilomètres à l’ouest de Sandnessjøen.

La Direction norvégienne du pétrole (NPD) a révélé vendredi que l’objectif principal d’exploration du puits était de prouver le pétrole dans les roches réservoirs du Jurassique moyen (le groupe Fangst) tandis que le secondaire était de prouver le pétrole dans les roches réservoirs du Jurassique inférieur ( le groupe Båt).

Selon NPD, le puits 6507/3-15 a rencontré une colonne de pétrole et de gaz totalisant environ 115 mètres dans les groupes Fangst et Båt, dont 40 mètres dans des couches de grès avec une bonne qualité de réservoir dans la cible d’exploration primaire du groupe Fangst, et environ 55 mètres dans des couches de grès avec une qualité de réservoir modérée à bonne dans la cible d’exploration secondaire dans le Båt Groupe.

De plus, il y avait environ 100 mètres de couches de grès dans le groupe Båt avec une qualité de réservoir modérée à bonne et les contacts respectifs gaz/pétrole et pétrole/eau ont été rencontrés à 1 980 mètres et 2 021 mètres sous le niveau de la mer.

Sur la base des données fournies par le NPD, les estimations préliminaires placent la taille de la découverte entre 1,7 et 5,7 millions de mètres cubes standard (Sm3) d’équivalent pétrole récupérable. Aker BP et son partenaire envisageront de produire la découverte via le champ de Skarv en tant que lien potentiel.

FPSO de Skarv ; Source : Aker BP

Bien que le puits 6507/3-15 n’ait pas été testé en formation, une acquisition de données et un échantillonnage approfondis ont été effectués. Ce puits a été foré à une profondeur verticale de 2 197 mètres sous le niveau de la mer et s’est terminé dans la formation d’Åre dans le Jurassique inférieur. Il sera désormais définitivement bouché et abandonné.

La plate-forme Deepsea Nordkapp va maintenant passer au forage du puits sauvage 6507/3-16 dans la licence de production 941 en mer de Norvège, où Aker BP est également l’opérateur.

Pour rappel, Aker BP a fait une autre découverte de gaz près du champ de Skarv le mois dernier. L’ambition de l’acteur norvégien pour la zone de Skarv est d’augmenter significativement la production jusqu’en 2040 et l’entreprise a pris plusieurs mesures pour atteindre cet objectif, notamment l’obtention de l’approbation du gouvernement norvégien en mars 2022 pour augmenter la production de gaz.

Développé avec un navire FPSO, ce champ possède l’une des plus grandes usines de traitement de gaz offshore au monde sur ce type d’installation, précise Aker BP. Le FPSO de Skarv dispose d’une importante usine de traitement du gaz, où le gaz est traité avant d’être transporté vers l’usine de Kårstø dans un pipeline de 80 kilomètres de long relié au système de transport d’Åsgard (ÅTS), tandis que le pétrole du champ de Skarv est déchargé aux pétroliers.